Les vers solitaires de Damso

26/05/17 à 10:52 - Mise à jour à 11:29
Du LeVif Focus du 26/05/17

Moins d'un an après le succès de Batterie faible, Damso fait encore mieux avec son nouveau Ipséité, bourré de tubes sombres et violents, imposant le Bruxellois comme le nouveau poids lourd du rap francophone.

Il est 9 h, et Damso est déjà au boulot. Calé dans le divan, il termine une première interview. Il va les enchaîner jusqu'au bout de la journée. Sans doute faut-il battre le fer tant qu'il est chaud. Il y a moins d'un an, on le rencontrait pour Batterie faible, un premier album qui a terminé disque d'or en France. D'or, son successeur, sorti fin avril et intitulé Ipséité, l'a été en moins de deux semaines... Avec plus de 30 millions d'écoutes, le disque est même devenu l'album le plus streamé en une semaine sur Spotify en France. Alors Damso insiste. Et va au charbon. Il a un terme pour ça: faire du "saal". Comprenez de l'argent, du fric, du flouze, de la maille... Et par extension, du chiffre, des ventes, des scores. "Viser l'excellence", résume-t-il, voilà ce que veut dire au fond "faire du saal". Quitte à ce que, comme le terme le suggère, la manière ne soit pas toujours très "catholique"? Damso sait bien que toute victoire a un prix...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires