Les prisonniers du rap

05/11/10 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Ce jeudi, le rappeur Lil Wayne a été libéré de prison après huit mois d'incarcération. A voir la liste de ceux qui ont déjà été condamnés, on peut se demander s'il est devenu essentiel de passer par la case prison pour être un vrai rappeur...

Les prisonniers du rap

C'est officiel, le rappeur Lil Wayne est sorti de sa cellule depuis ce jeudi. Il a été libéré après huit mois de la prison de Rikers pour bonne conduite. Mais la prison n'a pas vraiment changé la popularité de Lil Wayne. Il l'a entretenue grâce à un site où il a publié des lettres pour ses fans écrites en direct de la prison. Et le résultat est là, même incarcéré, il se place en top des Box Office lors de la sortie de son album en septembre. Et depuis l'annonce de sa sortie, le revoilà sous les feux des projecteurs. Hasard de calendrier ou ironie du sort, son ami rappeur T.I s'est constitué prisonnier, il y a quelques jours. Il purge actuellement une peine de 11 mois de prison ferme pour violation de sa probation. En effet, il avait déjà été emprisonné de mai 2009 à mars 2010 pour possession d'armes à feu. Cette fois, c'est en possession de drogue qu'il a été arrêté, ce qui enfreint les termes de sa conditionnelle. Son album, annoncé depuis sa dernière sortie de prison sortira mais devra changer de titre. Il est vrai que le "roi sorti de sa cage" (King uncage), n'était plus vraiment d'actualité. Au final, ce sera No Mercy qui arrivera prochainement dans les bacs.

La prison on y rentre ...

Quand on y regarde de plus près, on peut réduire les choses à deux types d'incarcérations. Celles dont on parle quelques jours et qu'on finit par oublier et celles détournées par les futurs prisonniers comme moyen de communication.

Parmi les oubliés des prisons, on peut penser à Remy Ma ou encore à Prodigy. La chanteuse Remy Ma est à l'origine du groupe Terror Squad de Fat joe. Actuellement, on n'entend plus beaucoup parler d'elle. Normal puisqu'elle purge une peine de huit ans à la prison de Bedfords Hills. Elle a été reconnue coupable après avoir tiré sur une femme en boite de nuit. Elle la soupçonnait de lui avoir volé de l'argent. Mais son petit séjour à l'ombre ne l'empêche pas de travailler et de sortir ses albums, bien qu'ils passent plutôt inaperçus. Et sa peine n'a pas non plus été un obstacle à son mariage avec le rappeur Papoose, célébré à la prison de Rikers. Un petit protégé de 50cents, Prodigy, purge lui aussi sa peine sans trop de remous. Depuis 2007, il est incarcéré à New York pour possession illégale d'arme à feu.

Et puis, il y a les autres, ceux qui ont décidé de faire de la prison une 'arme' de communication. Retour près de chez nous, en France, où l'on repensera au phénomène Seth Gueko. Ce rappeur était sous mandat de dépôt à la prison de la Santé en juin et ses amis ont décidé de lancer un groupe Facebook pour sa libération. Il a finalement été libéré en septembre mais s'est assuré un bon coup de pub par la même occasion. Plus ancien, Mister You, ce jeune de Belleville qui a passé deux ans de cavale à enregistrer des disques, donner des interviews et même à faire des Freestyles sur une célèbre radio. Il a finalement été arrêté en décembre 2009 et est déjà en semi-liberté depuis le 22 octobre de cette année. Libre le jour, il doit retourner dormir en prison chaque nuit. Sa cavale et son arrestation lui ont permis de faire connaitre sa musique et ont vraiment été un tremplin pour sa carrière.

... et on en sort.

Et ensuite, il y a l'après détention. Et là les mois, ou années (c'est selon), passés à l'ombre sont mis à profit et servent d'inspiration à de nombreux artistes. On ne compte plus les chansons sur le thème de la prison. Du côté du rap francophone, on songe à Un jour comme un autre de Tandem, au Même sang de Sinik et Diam's ou encore au Maton me guette de Passi. Et ils sont nombreux aussi les rappeurs à être sortis renforcés de leur séjour à l'ombre. On pense, là du côté US, à 50cents ou encore à 2pac. Sans le passage par la case prison, leur carrière n'aurait peut être pas été ce qu'elle est.

Mais la prison n'est pas non plus une fatalité pour les rappeurs. De nombreux artistes arrivent à se faire connaitre sans pour cela passer par la case prison. Même si, quand on cherche le nom d'un rappeur qui n'a jamais eu d'ennui avec la justice, les noms sont parfois durs à trouver...

Céline Sohier (Stg)

Tandem - Chapitre 1 : Un jour comme un autre et Chapitre 2 : Frères ennemis

Sinik et Diam's - Le même sang

Nos partenaires