Les labels indépendants portent plainte contre YouTube

02/07/14 à 10:46 - Mise à jour à 10:55

Source: Billboard

L'association Impala, qui regroupe bon nombre de labels indépendants, attaque YouTube pour abus de position dominante devant la Commission européenne.

Les labels indépendants portent plainte contre YouTube

YouTube est accusé d'abus de position dominante par les labels indépendants. © REUTERS/Dado Ruvic

Nous vous en parlions il y a peu: pour préparer le terrain à son futur service de streaming similaire à Spotify & co, YouTube a prévu de modifier ses conditions de manière particulièrement défavorable aux artistes indépendants. Une poignée de labels tels que XL Recordings, 4AD et Domino avaient alors décider de refuser les contrats proposés, ce qui entrainerait le blocage de leurs artistes (Arctic Monkeys, Adele, etc.) sur YouTube dans un futur proche.

Aujourd'hui, c'est l'association Impala -qui regroupe pas moins que les labels indés PIAS, Rough Trade, Epitaph, Naïve, Beggars, K7 et bien d'autres- qui tire la sonnette d'alarme et porte l'action en justice devant la Commission européenne. Comme l'étaye Impala dans un communiqué, la plainte se fonde sur l'abus de position dominante ainsi que sur diverses violations du droit de la concurrence: ce n'est pas parce que YouTube est devenu incontournable qu'il peut imposer sa loi. Ou du moins pas en Europe.

Techniquement, l'association des labels indépendants demande à Bruxelles d'empêcher les contrats -déjà signés avec trois majors du disque- de s'appliquer. Et argue en outre que la Commission pourrait réclamer jusqu'à 500 millions de dollars à YouTube, soit 10% de son revenu publicitaire.

"C'est un moment crucial pour le développement du marché de la musique en ligne, avec l'Europe au guidon, explique Helen Smith, présidente exécutive d'Impala. Quel héritage laissera l'Europe à ces compagnies? Comment l'Europe veut-elle que ses artistes et consommateurs soient traités? La Commission doit urgemment agir. Il est grand temps d'infliger des cartons rouges."

L'association franco-allemande Open Internet Project a également porté plainte à Bruxelles contre Google pour abus de position dominante récemment et soutient de fait la démarche d'Impala, comme le précise Le Figaro.

Il est bon de rappeler qu'en Europe, 99% des entreprises liées à la musique sont des PME, qu'on désigne plus fréquemment sous le terme d'"indépendants". S'ils ne font pas le poids en termes de vente face aux mastodontes de l'industrie du disque, il produisent toutefois plus de 80% des sorties et comptent 80% des emplois dans le secteur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires