Les Def Monk font swinguer la Ferme du Biéreau

16/03/12 à 14:16 - Mise à jour à 14:15

Après 9 jours de concert, l'Open Jazz Festival se clôturait avec DJ Dunya et Def Monk. Le jeune groupe belge a vite fait monter la température de la Ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve.

Les Def Monk font swinguer la Ferme du Biéreau

© Alice Richir

"On est les Def Monk et on va mettre un peu d'ambiance dans votre soirée." Johanan, chanteur du groupe, annonce tout de suite la couleur. Mains dans les poches, relax, le chanteur ouvre le bal avec Lazy Sunday Morning. Même si la salle est un peu vide au début, les gens délaissent petit à petit le bar pour profiter du concert. "On avait commencé doucement mais là, ça va monter". Bière à la main, le public commence à se tortiller timidement pour se lâcher sur le très rythmé Crisps n' Lollipops. "J'ai déjà chaud, je propose que tout le monde se mette nu à la fin de la soirée". Le chanteur sait jouer de son charme et le public est conquis. Une, deux, trois couches plus tard, Johanan ne finira finalement pas le concert nu. Bien que les quelques groupies du premier rang n'auraient sans doute pas été contre.

Def Monk existe depuis 2010.Composé de Johanan Tang au chant et au saxophone, Jimmy Ancart à la guitare électrique, Nicolas Baeck à la guitare semi-acoustique, Camille Simonney à la basse et Frédéric Pyre à la batterie, le groupe se définit lui-même comme "pas traditionnel". "On a vraiment du mal à se définir. On fait du swing à certains moments, du funk à d'autres, du ska, du reggae...On ne part pas dans tous les sens car il y a toujours un fil rouge, autant dans les textes que dans notre musique. Mais nous mettre dans un style bien défini, on a vraiment du mal à le faire. Ce qui est sur, c'est que notre musique n'est pas commerciale", explique Frédéric. "Je pense qu'on a vraiment notre style à nous", surenchérit Johanan. "On ne fait pas du rock", insiste Jimmy. Pour Nicolas, le groupe "veut faire de la musique technique". "Sans que ce soit de la musique savante", ajoute Camille. Peu importe où ils jouent, les 5 musiciens prennent simplement du plaisir à être sur scène. Et quand le public se déhanche sur leurs morceaux, c'est la cerise sur le gâteau.

Pour l'instant, le groupe est sans producteur et sans maison de disque. Ils espèrent tout de même sortir leur premier album très bientôt. "Après, on gagnera plein de thunes et on prendra de la coke", plaisante Jimmy. En attendant, le groupe continue d'enchaîner les concerts. Perfectionnistes, ils sont critiques envers leur performance à la Ferme du Biéreau. Pourtant, après plus d'une heure de concert et un rappel qui laisse un goût de trop peu, le public semble comblé. Et se redirige vers le bar, assoiffé après s'être trop défoulé.

Julie Mouvet (stg)

Les Def Monk seront en concert au Welcome Spring Festival à Louvain-la-Neuve (Place des Wallons) le 28 mars, au Parcours d'artistes à Profondsart le 4 mai et à la Fête de la musique de Grez-Doiceau le 29 juin.

Nos partenaires