Les bons plans d'Esperanzah!

01/08/13 à 09:56 - Mise à jour à 09:56

Combiner exigences éthiques et ambitions festivalières n'a jamais été simple. Sur les hauteurs de l'abbaye de Floreffe, le festival Esperanzah! s'accroche pourtant encore et toujours à cette idée.

Les bons plans d'Esperanzah!

Esperanzah! © DR

Village associatif, préoccupations altermondialistes et attention au développement durable restent ainsi des fondamentaux, à côté d'une affiche dont le socle world music s'est depuis longtemps élargi. Exemple avec nos trois incontournables de l'édition 2013.

Woodkid (le 02/08). Etrange de voir le Français, connu notamment pour ses clips clinquants, débouler dans un festival comme Esperanzah! Yoann Lemoine a néanmoins troublé avec son album The Golden Age, marqué par la pompe et l'emphase de grandes orchestrations boisées.

Cody Chesnutt (le 03/08). Connu pour son titre The Seed, il n'avait plus donné signe de vie discographique depuis une dizaine d'années. En 2012, le soulman revenait pourtant avec l'excellent Landing on a Hundred. Soit de la soul conscientisée, quelque part entre Marvin Gaye et Al Green (une partie du disque a été bouclée au Royal Studio, à Memphis)

Rokia Traoré (le 04/08). La musicienne malienne a sorti récemment le magnifique Beautiful Africa, produit par John Parish. Encore et toujours l'une des voix essentielles de la musique africaine actuelle.

ESPERANZAH, DU 02 AU 04/08, À L'ABBAYE DE FLOREFFE. WWW.ESPERANZAH.BE

Nos partenaires