Les audaces de James Holden, attraction du festival BRDCST

05/04/18 à 08:57 - Mise à jour à 10:34
Du Le Vif Focus du 29/03/18

Célébrant le mariage de l'électro, du jazz et de la musique des gnawas, James Holden sera l'une des attractions du BRDCST, le festival aventureux et défricheur de l'Ancienne Belgique. Présentations.

Il est accessible. A filé son numéro de portable. Répond sans se faire attendre. Et vient nous chercher en haut des escaliers du Tivoli, gigantesque bâtiment de verre autour duquel s'articule à Utrecht le festival Le Guess Who? dont il est l'un des curateurs. Mec calme, voix posée... James Holden, grand échalas fin comme un fil de fer, montre le chemin jusqu'à sa loge et se joue du dédale. Enchaîne les ascenseurs et traverse l'immense auditoire vide où l'accordéoniste fou Mario Batkovic est en train de réaliser son soundcheck. Le Guess Who? est le festival de toutes les audaces. Et James Holden, ça, ça lui va bien au teint. Un teint pâle de Britannique élevé à Leicester dans un foyer conservateur. Son dernier album, lui, ne manque pas de couleurs. Enregistré à Londres au studio Sacred Walls (le sien) pendant l'été 2016, The Animal Spirits est une grande odyssée mélangeant électro, jazz spirituel et musique gnawa. Esprit, es-tu là?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires