Les Ardentes J3: Blues Power

08/07/12 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Les Ardentes ne sont pas un festival comme les autres. Elles sont déjà le seul endroit où l'Experimental Tropic Blues Band a plus de succès que Jon Spencer et son Blues Explosion.

Les Ardentes J3: Blues Power

© Olivier DOnnet

Bon d'accord, ils jouent à la maison et sans concurrence là où tonton Jon lutte vaguement contre Brigitte et Joey Starr (le genre de bazar qui marche fort sur les bords de la Meuse). N'empêche, les Tropics ont attiré plus de monde et mis davantage de bordel que le gardien du temple. Dur le rock aux Ardentes. Dur le rock tout court. On se faisait déjà la même réflexion à Werchter. Le jeune d'aujourd'hui préfère le beat au riff. L'électronique à l'électricité. Le rap au rock. Le jeune d'aujourd'hui n'aime pas le perfecto, le pantalon en cuir et les santiags... Le jeune d'aujourd'hui fait des rêves bling bling.

Arrêtons ces délires de vieux con. Comparés à leurs glorieux aînés, Boogie Snake, Dirty Coq et Devil D'Inferno s'en sont plutôt bien sortis. Faut dire que le Tropic va chercher le spectateur par les couilles. Il lui grimpe dessus. Le secoue. Le bouscule. 50 minutes dans le rouge. Le Garbage Man des Cramps... Do you understand?

Le son est quand même pas fameux dans ces immenses hangars couverts de tôle. Un hangar bien vide pour Jon Spencer. Sort cruel pour un homme qui incarne ni plus ni moins que le rock'n'roll depuis 20 ans. En septembre, Spencer, Bauer et Simins sortiront Meat and Bone. Un album qui semble faire office de retour aux sources. Et un petit événement quand on sait que le dernier, Damage, remonte tout de même à 2004. Les morceaux s'enchaînent à une cadence hallucinante. C'est par moments un peu cacophonique et difficile à suivre mais ça fait du bien et Bellbotoms a toujours autant de gueule.

Tournez manège... Ce dimanche, avec M83 et Cypress Hill vus du côté de Louvain la semaine dernière, les Ardentes ont un petit air de Werchter. Sentiment que contrebalanceront François & The Atlas Mountains, la fille de Paul Cook, le Bony King et ses friends...

Nos partenaires