Les Ardentes J2: Just a band

11/07/14 à 23:28 - Mise à jour à 15/07/14 à 10:30

Source: Focus Vif

Dan Le Sac, The Internet, The Horrors... A défaut de grands concerts, les Ardentes continuent d'offrir leur ambiance festive et conviviale...

Les Ardentes J2: Just a band

Dan Le Sac © Olivier Donnet

Malgré les pluies diluviennes qui sont tombées sur Liège pendant plusieurs heures durant la nuit, le site des Ardentes vendredi midi a plutôt fière allure. Des camions ont débarqué pomper le terrain gorgé d'eau et jusqu'au milieu de soirée, les festivaliers passent entre les gouttes. Le festival recommence comme il a terminé. En mode hip hop. Le hip hop bricolo british du barbu Scroobius Pip et de son pote Dan Le Sac. Le hip hop plus sérieux ricain de The Internet, projet assez sympa associé à la clique Odd Future.

Les deux premiers ont leurs heures de gloire derrière eux. En 2008, Angles avait séduit avec un flow mitraillette très anglais et des rythmes patraques. Aujourd'hui, tout au mieux, le tandem indiffère. Même le single imparable, Thou Shalt Always Kill, aussi rigolo que décalé, tombe un peu à plat. Nirvana, just a band. The Arctic Monkeys, just a band... Personne ne connaît et ce n'est guère le son du HF6 qui va sauver les meubles.

The Internet s'en sort un peu mieux. Le groupe est né en 2011. Créé par deux membres du collectif Odd Future, Matt Martians et la Djette Syd Tha Kyd, qui pour le coup donne de la voix, quelque part entre Michael Jackson et Jamiroquai (le crew californien reprend son Too Young to Die), The Internet joue surtout dans un endroit inadapté. Ce dont souffriront aussi les mecs de The Horrors. La bande à Faris Badwan ne sera certes plus jamais ce qu'elle était quand elle a déboulé, nerveuse, teigneuse, dans l'esprit des Cramps et d'un garage gothique sous amphétamines, il y a maintenant sept ans. Mais sans trop se fouler, les Anglais gardent la tête hors de l'eau. Insuffisant pour les corbeaux annoncés le 24 novembre au Depot louvaniste.

>> Les photos des concerts de Dan Le Sac et The Horrors.

Nos partenaires