Le tour de bras de Run SOFA

10/08/18 à 16:21 - Mise à jour à 16:21
Du Le Vif Focus du 09/08/18

Que faire quand le rock donne l'impression de bégayer? Peut-être le tordre et lui faire prendre l'air. C'est en tout cas le programme que s'est fixé le duo carolo Run SOFA.

Qu'est-ce qu'il reste à faire avec le rock? Peut-on encore compter sur lui pour bouger les foules? Certes, le questionnement n'est pas neuf. Seule différence: cette fois, la discussion ne semble plus intéresser grand-monde. Bassiste de BRNS, Antoine Meersseman expliquait récemment dans les colonnes du Soir: "Aller voir un concert de rock, aujourd'hui, c'est comme aller au cinéma. Tout est hyper cadré, on vient, on repart tout de suite après et rien ne s'est passé. Or, quand tu vois CabaJass ou Roméo Elvis, l'expérience de concert est super. Et les gens écoutent aussi pour ça." Parole à la défense: au même moment, Tom Barman expliquait au micro de Studio Brussel, juste après le concert que dEUS venait de donner à... Werchter Classic: "J'aime la musique par ordinateurs, les beats, le groove, les musiques électroniques, etc. Mais il y a dans le rock ce truc un peu sauvage, simple. Et très honnête aussi, comme vous avez pu le voir aujourd'hui avec les problèmes techniques qu'on a eus. Ce genre de couacs, les kids n'y sont plus habitués. Un groupe qui rame, c'est pénible à voir. Mais si tu réussis à passer au-dessus de ça, les gens le voient, ça crée un lien spécial."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires