Le nouveau clip de Thot, Odra, en avant-première

05/07/17 à 11:29 - Mise à jour à 12:18

Annonçant un quatrième album, Fleuve, produit par Magnus Lindberg de Cult of Luna et prévu pour la rentrée, le clip d'Odra est aussi sombre qu'humide. À découvrir en primeur ici même.

On a l'impression qu'il est là depuis toujours et ce n'est pas complètement faux. Thot, soit Grégoire Fray autour duquel gravite un groupe à géométrie variable, est actif depuis plus de dix ans et ne cesse de produire du contenu autour de sa musique. Si Fleuve, qui sortira le 20 octobre prochain, est bien le quatrième album de son groupe, on ne compte plus les singles, EP, remix, clips ou side-projects du gaillard. C'est qu'il n'a pas son pareil pour choyer sa communauté de fans, qu'il appelle symboliquement "vegetal noise lovers" en référence au style qu'il s'est inventé, mélange d'indus et d'organique. Un peu à la manière d'Amanda Palmer, le gars inonde ses réseaux sociaux, s'épanche ouvertement sur ses pratiques (il a pas mal blogué sur le sujet), et n'est pas radin pour un sou quand il s'agit d'enjoliver sa production.

Pour le coup, c'est le réalisateur français Arthur Shelton qui lui a prêté main forte pour mettre en images Odra et son groove qui finit en tornade, que Grégoire qualifie de "ce que le groupe a produit de plus brutal jusqu'ici". Aussi sombre que le morceau, le clip aura été l'occasion pour le réalisateur "d'approfondir des idées de mise en scène sous-marine, où tout est léger, ralenti, étrange. (...) Trouver des idées visuelles pour suivre la progression de cette héroïne mystérieuse vers l'obscurité de l'abîme a été un beau challenge, inspiré par des images oniriques et sombres. Une longue journée de tournage dans un bassin de 5 mètres de profondeur et quelques jours de post-production ont été nécessaires pour arriver à ce résultat ténébreux." Le résultat se déguste ci-dessus.

Nos partenaires