Le foot est-il soluble dans le festival d'été?

16/07/18 à 10:04 - Mise à jour à 11:34

Sacre français, consolation belge. On a vécu les finales du Mondial à Dour... Bleu, blanc, blues.

Quelques milliers de maillots rouges et un grand écran pas si grand que ça... Ça aurait dû être une gigantesque fiesta. Samedi, malgré la victoire, c'était au final des adieux un peu triste avec les Diables rouges. Si dimanche, la France affronte la Croatie sur la Last Arena (la plus grande scène du festival), samedi après-midi, on regarde Belgique-Angleterre sur un bout de terre entre la Boombox, la Green Area et le bar à bières spéciales. Peu de chant, peu de fête.... Sous les éoliennes douroises, la déception footballistique se lit autant sur le visage des festivaliers que sur ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires