Le Coin du Stagiaire: ambiance hivernale et soirées tropicales

28/11/14 à 12:50 - Mise à jour à 14:33

L'hiver est là. C'est l'occasion de choisir quelques livres et films à l'ambiance hivernale pour rester bien au chaud chez soi, ou pour les plus agités, de sortir (re)découvrir le monde. Petite sélection enneigée, mais pas que, avec ce 4ème épisode du Coin du Stagiaire.

Le Coin du Stagiaire: ambiance hivernale et soirées tropicales

Le Coin du Stagiaire E04. © DR

L'hiver est sans doute la saison la plus fascinante. Entrelacement de contraires et de paradoxes, elle réunit des opposés au sein d'une même atmosphère qui lui est propre. La mort y prépare le retour de la vie. Le froid redonne un sens à la chaleur, qui retrouve toute sa valeur. L'obscurité régnante et la nuit noire mettent en évidence l'importance de la lumière dans nos vies. Historiquement synonyme de privation, cette saison est pourtant celle où l'on partage le plus. Chacun redécouvre son environnement, recouvert d'une fine couche de glace ou de neige, qui brille sous la lumière froide d'un soleil aux rayons timides. La solitude s'y savoure, blotti sous une couverture avec un livre et le plaisir d'être ensemble est décuplé lors des fêtes, qui malgré leurs nombreux défauts, restent précieuses aux familles séparées le reste de l'année. Le climat force les plus pressés à ralentir le rythme et incite à la contemplation, la remise en question ou encore au plaisir de se souvenir.

C'est cette atmosphère unique qui allie mélancolie et euphorie, lumière et obscurité, morsure du froid et chaleur du foyer, neige et boue, que la quatrième sélection musicale du Coin du Stagiaire vise à restituer. Bon Iver, Legowelt, Nils Frahm, ou encore Boards of Canada s'y jettent des boules de neige en hommage à cette fantastique saison qu'est l'hiver.

Le Coin du Stagiaire E04 by Lecoindustagiaire on Mixcloud

L'hiver autrement qu'à la TV

En fin d'année, c'est chaque fois la même chose: on nous ressort Gremlins, Le Père Noël est une Ordure, E.T., Le Grinch ou encore L'Etrange Noël de Monsieur Jack. Pourtant, bien d'autres films peuvent prétendre coller à l'ambiance de la saison, si on part du principe que l'hiver ne se limite pas à Noël et au gros bonhomme vêtu de rouge. C'est par exemple le cas de Blade Runner de Ridley Scott, qui certes, ne se déroule pas durant cette saison, mais possède la même ambiance sombre qu'une longue et interminable nuit de décembre, avec son obscurité omniprésente uniquement rompue par les lumières de la civilisation. De manière générale, les films SF se déroulant dans l'espace ont tendance également à diminuer de quelques degrés la température de votre salon lorsque vous les regardez. Le froid lunaire de Moon de Duncan Jones est un bon exemple en la matière. Des films dans lesquels la neige joue un rôle primordial sont évidemment le bienvenu également: The Thing de Carpenter, Essential Killing de Jerzy Skolimowski ou Fargo des frères Coen illustrent bien cette thématique. Le simple fait qu'un ou plusieurs protagonistes de l'histoire se les caillent à longueur de temps, ou passent leur temps dans la rue alors qu'il fait manifestement froid, vous incitera également à vous enrouler un peu plus dans votre couverture: les deux comparses dans Macadam Cowboy de John Schlesinger ou les survivants dans The Road de John Hillcoat. D'autres suggestions de films à regarder en cette fin d'année se trouvent ici.

Finir en beauté

La fin de l'année est un des meilleurs prétextes qui soit pour faire la fête toute la nuit. Et le proprio de la boîte Throuw à Amsterdam l'a bien compris. Car pour ce club, 2014 sera bel et bien la fin, ou presque, étant donné que sa fermeture est prévue pour le 3 janvier 2015. Du coup, un évènement très particulier va y avoir lieu le 27 décembre: une soirée de minimum 35 heures, pour finir en beauté. Au programme, une première partie orientée techno avec Marcel Fengler, Peter Van Hoesen, le résident Sandrien et d'autres. La deuxième partie commence le dimanche dès 8 heures du matin avec Tale Of Us, Manu Le Tough, Marcus Worgull et Kim Ann Foxman. Pour l'occasion, ils devraient inviter Laurent Garnier, qui ne manque jamais une occasion de mixer pendant des heures. Le rendez-vous à ne pas manquer pour ceux qui n'aiment pas devoir rentrer chez eux au petit matin.

Ce concept d'adieu qui fait rêver les fêtards souligne le fait qu'il est rare de trouver des soirées qui savent tenir les clubbeurs en haleine, ou du moins, qui leur proposent un format différent de la simple formule musique forte/bar/danse/nuit blanche. Il existe pourtant bel et bien quelques évènements et endroits qui prennent à coeur de surprendre leurs public avec un concept original ou un contexte particulier.

C'est notamment le cas d'Holy Ship, un festival de musique électronique d'une durée de trois jours et qui se déroule sur... Un paquebot. Celui-ci part de Miami avec à son bord un nombre considérable d'assoiffés du BPM et de la fête et navigue jusqu'aux Bahamas, où il fait un arrêt d'une journée sur une île, pour y laisser son équipage danser sous les cocotiers et siroter des cocktails dans l'eau toute la journée. La musique démarre peu après le départ du bateau et ne s'arrête que trois jours plus tard, lors du retour au port. En 2015 on y retrouvera notamment Boys Noize, A-Trak, Flume, Annie Mac, Busy P, Jimmy Edgar ou encore Maya Jane Coles lors de l'édition de janvier, tandis que Fatboy Slim, Basement Jaxx, Claude Vonstroke, Green Velvet, Brodinski et Club Cheval et bien d'autres animeront celle de février. Qui a dit qu'il devait toujours faire froid en hiver?

Les geeks aussi ont le droit de s'amuser et de danser sans se faire juger. C'est pour cela que le festival les Dunes électroniques est organisé: quoi de mieux que d'aller faire la fête au milieu des décors qui ont servi pour les décors de la planète Tatooine dans Star Wars, lorsque on est fan de la saga? Les dunes de Nefta ont ainsi accueillies Para One, Oxia et la Sound Pellegrino Thermal Team pour faire danser 5000 personnes dans un décor exceptionnel. La deuxième édition aura lieu en février 2015. Lorsque on sait que le village d'Anakin Skywalker, Mos Espa, risque bien de disparaître sous le sable d'ici quelques années, c'est le moment où jamais d'aller y faire un peu de tourisme tout en profitant de la bonne ambiance et de la musique.

La bande du label Dirtybird, basé à San Francisco et Los Angeles à elle aussi imaginé un concept bien délirant: La Dirtybird BBQ. Pendant que le public danse sur les productions techno du belge Kill Frenzy, du patron Claude Vonstroke ou encore de Justin Martin, le chef Grillson prépare des tonnes de viande avec son gigantesque barbecue. Pour un prix fixe, chaque membre du public peut manger autant qu'il veut et engloutir des litres de bière fraiche. Un concept bien ricain qui ravira autant les carnivores de haut niveau que les amateurs de techno bien sentie. Un événement qui rappelle que l'on peut aussi bien faire la fête le jour que la nuit. Pour un peu, on regretterait déjà que ce soit l'hiver.

La palme de l'événement le plus barré revient sans doute à Kazantip. Le mot événement ne convient peut-même plus à ce festival devenu une république autonome, avec sa propre monnaie, son gouvernement et son président, Nikita Marshunok qui se décrit lui-même comme un tyran. Pendant 22 ans, ce festival qui prône le naturisme se déroulait en Crimée. Maintenant que cette région est annexée à la Russie, Kazantip se déplace en Georgie. Au fil des années, ce joyeux foutoir aux allures de paradis a inséré des noms internationaux à son affiche majoritairement russe et ukrainienne. La jeunesse dorée de Moscou y côtoie donc des fêtards du monde entier, qui ont réussi à obtenir un visa d'entrée pour le festival. En plus de sa programmation musicale, des événements sportifs sont organisés, notamment pour les amateurs de sensations fortes dans l'arène X Sports. Allez savoir ce qu'il s'y passe... Une édition hivernale est prévue pour la première fois en 2015, mais le soleil sera toutefois au rendez-vous étant donné qu'elle se déroulera au Cambodge au mois de février. De nombreuses critiques peuvent être émises en ce qui concerne Kazantip et ses fondements un brin utopistes, toujours est-il que la fête y est un style de vie à part entière. Et tant qu'elle dure, autant en profiter.

Pages enneigées

Pour les amateurs de lecture, l'hiver est la saison toute désignée pour s'adonner à leur activité préférée. Il neige, les routes sont bloquées et ils ont une bonne excuse pour rester cloîtrés chez eux. Rien de tel que de s'évader dans des paysages romanesques grandioses et de circonstances en étant blotti bien au chaud dans son lit. Les oeuvres à l'ambiance ou au contexte hivernal sont nombreuses dans la littérature. L'Appel de la Forêt de Jack London transporte le lecteur directement dans le Grand Nord en suivant le parcours et la vie du chien Buck, qui passe du confort domestique de la maison de son maître, le juge Miller, au grand froid de l'Alaska en tant que chien de traineau. Classique immanquable des romans se déroulant durant l'hiver, Shining de Stephen King n'est plus à présenter non plus, et ne manquera pas de faire ressentir une sentiment de claustrophobie au lecteur qui se lance dans la découverte des péripéties qui ont lieu à l'Overlord. La Nuit des Temps de Barjavel voit quand elle son intrigue commencer lors d'une découverte peu commune au fin fond de l'Antarctique, et qui sera le cadre d'une histoire d'amour mémorable. Tim Burton n'est pas seulement un réalisateur hors du commun, il est avant tout un narrateur à l'imagination et à la poésie sans limites: il le prouve notamment avec La Triste Fin du Petit Enfant Huître et autres histoires, un conte à la féerie touchante qui colle parfaitement à la mélancolie hivernale. La Route de Cormac McCarthy se déroule dans un contexte post-apocalyptique moins réconfortant et fera ressentir la morsure du froid aux plus endurcis. Les amateurs de fantasy ne manqueront pas les aventures de Bjorn le Morphir du belge Thomas Lavachery et encore moins, bien entendu, A Game of Thrones de George R.R. Martin. Il y en a encore beaucoup d'autres: Winter de Rick Bass, La Vierge Froide et autres racontars de Jorn Riel, Palais de Glace de Tarkei Vasaas, Pays de Neige de Yasunari Kawabata, L'homme aux yeux de Napalm de Serge Brussolo...

Avec tout ça, il y a de quoi s'occuper pour les prochains mois. À la semaine prochaine!

Nos partenaires