Le Burning Man postposé suite à de fortes pluies

26/08/14 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Focus

Des pluies torrentielles se sont abattues hier sur le désert de Black Rock, obligeant les organisateurs du Burning Man à retarder le coup d'envoi du festival.

Le Burning Man postposé suite à de fortes pluies

Le "Burning Man", construction destiné à être brûlée à la fin du festival, est quant à lui toujours debout. © pyramis

Burning Man. Deux mots qui ont l'odeur de la poussière du désert et qui font jaillir dans l'inconscient collectif des images de jeunes (et moins jeunes) festivaliers, hippies dans l'âme, dansant même au milieu des tempêtes de sable. Si ce dernier est en général l'une des principales préoccupations des "burners", cette année, c'est la pluie qui est venue gâcher le début de la fête. Hier à six heures du matin, heure locale, de fortes averses ont commencé à s'abattre sur la "playa" du désert de Black Rock où a lieu le festival. Après plusieurs heures, il est devenu évident pour les organisateurs que l'événement ne pourrait avoir lieu, du moins pas dans l'immédiat, le terrain boueux étant devenu impraticable.

L'état du site, après les trombes d'eau qui y sont tombées.

L'état du site, après les trombes d'eau qui y sont tombées. © Burners.me

Les festivaliers, dont bon nombre étaient en route, ont été sommés par la police et les organisateurs sur les réseaux sociaux de trouver au plus vite un endroit où s'abriter et passer la nuit. La plupart d'entre eux ont rejoint la ville de Reno, à près de 200 kilomètres du désert de Black Rock, non sans occasionner de sérieux embouteillages. L'un des burners estimait le temps d'attente dans la file de caravanes et voitures bariolées à une douzaine d'heures. La gazette de Reno estimait quant à elle la durée du trajet à sept heures. Qu'importe, l'esprit du festival reste vibrant, et certains ont décidé de s'installer sur les rives du Pyramid Lake, au nord de Reno, pour entamer la fête, obligeant ainsi la police locale à rappeler aux festivaliers qu'il n'y a bel et bien qu'au Burning Man que l'on peut se promener nu...

L'événement, qui avait attiré l'année dernière quelques 68 000 personnes, devrait finalement débuter mardi après-midi, si les conditions météo le permettent. Les organisateurs ont d'ores et déjà annoncé que la journée perdue ne serait pas remboursée. Avec des prix qui varient de 380 à 650 dollars la semaine, ça brûle.

Nos partenaires