Le bulletin des Ardentes, édition 2014

15/07/14 à 10:35 - Mise à jour à 13:32

Source: Focus Vif

De Timber Timbre à Panda Bear, petit récap du festival Liégeois.

Le bulletin des Ardentes, édition 2014

© Olivier Donnet

Le plus ensorcelant: Timber Timbre

Fragile et tendu, habité, possédé même, le groupe canadien commandé par le capitaine (Taylor) Kirk a fait honneur à Hot Dreams, son dernier album, et démontré qu'il n'avait pas volé les élogieuses comparaisons avec Leonard Cohen, Nick Cave et Devendra Banhart. Comme une lettre à la poste...

Le plus Seleçao: Boogarins

Certains musiciens prennent un malin plaisir à recréer des BO de films. On aurait bien imaginé nous les Brésiliens jouer sur la petite finale entre les hommes de Scolari et les Pays-Bas. A en juger par leur concert, à cheval sur le tropicalisme et le rock psychédélique, les Boogarins auraient impeccablement fait ça.

Le plus couillu: Caribou

En attendant la sortie de son nouvel album, Our Love, en octobre, Dan Snaith a une nouvelle fois prouvé qu'on peut secouer le dancefloor en jouant avec de vrais instruments. Sun, sun, sun...

Le plus vert: Wiz Khalifa

Wiz, c'est un peu le dealer qui fait la sortie des écoles... Arrivé sur scène un gros cigare (de weed) au coin du bec, le rappeur américain prône la consommation de cannabis sur un pénible hip hop adolescent. Grosse ambiance assurément.

La plus irritante: Valerie June

16 minutes montre en main. On n'aura pas tenu plus longtemps face à la fille du Tennessee. Choucroute sur la tête, voix trainante et crispante de vieille country girl... La médiocrité récurrente du son sous les halles de Coronmeuse n'expliquent pas tout.

Le plus trempé: Shaka Ponk

C'est sous un incroyable et interminable déluge que les électro rockeurs français ont terminé la première journée des Ardentes. My name is rain...

Le plus gangsta: Schoolboy Q

Membre du collectif Black Hippy comme Jay Rock et Kendrick Lamar, le natif de... Francfort, ancien bad boy (jadis dealer et braqueur, il raconte ses méfaits et ses addictions.), est souvent considéré comme le nouvel espoir du hip hop west coast. Sans doute le meilleur concert rap de ces Ardentes.

Le plus Manu Chao: La Pegatina

Toujours prêt à réclamer son dû (Noir Dés a dû mettre la main au portefeuille pour ses quelques accords de guitare gratouillés sur un coin de table du Vent nous portera), Manu Chao pourrait demander des droits d'auteur à La Pegatina. Les Radio Bemba du pauvre.

Le plus Pairi Daiza (I): Panda Bear

Seul en scène, le bidouilleur Noah Lennox, esprit bouillonnant d'Animal Collective, a donné un avant goût de son nouvel album reporté, selon son vidéaste, au début de l'année prochaine. Statique et parfois difficile à suivre mais visuellement dingo.

Le plus Pairi Daiza (II): Dan Le Sac & Scroobius Pip

Il est loin (sept ans déjà) le temps où le DJ à rouflaquettes, ici coiffé d'un chapeau de panda, et le grand rappeur barbu cartonnaient avec leurs beats patraques et leurs textes plein d'humour. Just a band.

En savoir plus sur:

Nos partenaires