Langoureux Timber Timbre au Bota

07/04/14 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Focus Vif

Jeudi 3 avril, le Botanique accueillait Timber Timbre dans l'Orangerie comble transformée en confessionnal. Ampoules rouges, lumières tamisées et langueur sensuelle, Taylor Kirk est venu nous conter ses virées nocturnes avec la sensualité de sa musique possédée.

Langoureux Timber Timbre au Bota

Taylor Kirk (Timber Timbre) lors d'un concert au Charada (Madrid) © CC feiticeira

Taylor Kirk, dont on reconnaitrait les yeux fermés la voix véritablement sortie du fond de la terre, s'avance d'un pas nonchalant sur la scène. Ce "crooner de l'étrange, fils spirituel indie et un peu weirdo de Leonard Cohen", ne fait pas dans l'exubérance. Ce soir, les lumières ne se donneront pas en spectacle grandiloquent. Le minimalisme subtil se fera le reflet de Timbre Timbre: sombre, sensuel et sans parure inutile. Car si leur dernier album se trouve finalement "luxuriant et compliqué", comme le confiait le chanteur à Julien Broquet dans le magazine n°13 du 28 mars, son atmosphère et son ressenti se trouveront plutôt dépouillés de tout artifice. Et si les Canadiens de Timber Timbre ont sorti un dernier album, Hot Dreams, ils piocheront pour leur live dans l'ensemble de leur discographie. On passe alors de Woman à Hot Dreams, balades nocturnes du cimetière au boudoir.

Pour les fans de la première heure, l'univers de Timber Timbre est hanté et étrange, sombre mais véritablement obsédant. Sur scène, difficile de faire revivre toutes les émotions écoutées. Ces choses-là sont sans doute bien trop intimes. Ce sont les références, si nombreuses, que Taylor Kirk fera plutôt ressentir. Et il n'a même pas eu besoin de mots pour nous donner à voir ses pensées réflexives: les sourcils se froncent, la poésie des paroles traversent la salle et les images cinématographiques gravitent dans les têtes. Univers cinématographie que le chanteur a d'ailleurs longtemps étudié. Ce n'est pas pour rien que l'on reconnaît l'élégance étrange de Roman Polanski. Sommes-nous réellement éveillés?

Nos partenaires