La vie est Dour: retour sur une success-story improbable

10/07/18 à 08:00 - Mise à jour à 09:18
Du Le Vif Focus du 28/06/18

En 30 éditions, Dour a réussi à transformer son petit festival local, planté à l'extrémité d'une Wallonie snobée par les grandes stars du rock, en l'un des rendez-vous incontournables du circuit européen.

Ici, c'est le bout. Ou presque. Sur l'E19, le panneau le certifie: "Dernière sortie avant la France." Quelques minutes et une nationale plus loin, on y est: Dour. Un coin de Borinage planté au fin fond de la Belgique. Près de 17 000 âmes, à l'Ouest, tout à l'Ouest. Le Far West? La ruée vers l'or est cependant terminée depuis longtemps. Comme dans toute la région alentour, on a creusé pour remonter le charbon, épuisant les sols et les corps. À Dour, le dernier site a fermé au début des années 60. Depuis, comme partout ailleurs dans le bassin minier, c'est la sinistrose. Un taux de chômage qui dépasse la moyenne wallonne, une collection de devantures de magasins désespérément vides. Pourtant, des choses bougent. Comme l'ancien site du Belvédère, transformé en centre récréatif et sportif, avec sa piscine biologique à ciel ouvert. Et puis, forcément, il y a le festival.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires