La Foire aux vinyles, c'est reparti pour un 12e tour

20/05/15 à 15:04 - Mise à jour à 15:48

La Foire aux disques vinyles de Bruxelles ouvrira ses portes le 31 mai. L'événement rassemble dans une même galerie plusieurs générations d'amoureux de vinyles.

La Foire aux vinyles, c'est reparti pour un 12e tour

© REUTERS

Le vinyle est mort. Vive le vinyle! Les ventes de CD dégringolent tandis que les amoureux du craquement caractéristique rendent ses lettres de noblesse au vinyle. La Brussels Record Fair profite chaque année de cette renaissance d'un support oublié et désormais retrouvé.

Cette 12e édition prendra ses quartiers le 31 mai dans la Gallerie Ravenstein à Bruxelles et mettra en vente du rock, du jazz, de la musique psychédélique et du classic rock, entre autres.

Plusieurs dizaines de vendeurs internationaux ont déjà répondu présent et seront installés sur 250 mètres de tables d'exposition. Ils viennent de Belgique, du Royaume-Uni, de France, d'Allemagne, du Japon et des Pays-Bas. Difficile à situer dans le temps, leur marchandise date des années '50 jusqu'à aujourd'hui. "Peut-être même avant les années '50, parce qu'il y a aussi des 78 tours", note Daniel Biesemans, co-organisateur de l'événement.

La Foire aux vinyles, c'est reparti pour un 12e tour
Dans les piles de LP on trouve des classiques, comme Pink Floyd, Led Zeppelin, les Rolling Stones, les Beatles et Queen, qui plaisent davantage à la jeune génération. "Il y a aussi des passionnés qui viennent chercher la pièce qui leur manque", précise Daniel Biesemans, qui ajoute que les profils d'acheteurs sont très différents à la Foire aux disques vinyles de Bruxelles.

L'organisateur souligne que la Foire est relativement libre, mais qu'il a établi deux règles que les vendeurs doivent respecter. La première impose de ne vendre que des vinyles et pas d'autre support. La deuxième est un impératif de qualité "Je ne veux pas de pochettes déchirées. Je veux que les disques soient bien classés. Par exemple, une caisse étiquetée 'Beatles'."

L'entrée est gratuite. Les vinyles, un peu moins. Les prix sont compris entre 5 euros pour les disques les plus courants, et 1000 euros pour les inédits, des disques rares et presque introuvables dans le commerce. D'aucuns regretteront d'ailleurs que l'événement se déroule le dernier jour du mois, une date maudite par certains portefeuilles.

Bruxelles, Galerie Ravenstein, The 12th Brussels Vinyl Record Fair. Le 31 mai 2015 de 10h à 18h. www.brusselsrecordfair.com

Nos partenaires