L'hommage du monde de la musique à Jon Lord

18/07/12 à 10:32 - Mise à jour à 10:32

De nombreux artistes ont rendu hommage à Jon Lord, claviériste du mythique groupe de rock britannique Deep Purple, décédé lundi d'un cancer du pancréas.

L'hommage du monde de la musique à Jon Lord

© Imageglobe

"Sa contribution à la musique et au rock classique était immense et il va terriblement me manquer", a réagi son ami Rick Wakeman, ancien claviériste du groupe de rock progressif Yes. "J'ai découvert Jon avec Shades of Deep Purple au milieu des années 60 et j'étais un grand fan. Nous sommes devenus de très bons amis et avons écrit pour Sunflower Jam (événement pour lever des fonds contre le cancer, NDLR). Et nous devions écrire et enregistrer un album avant qu'il ne tombe malade", a-t-il ajouté.

Slash, l'ancien guitariste des Guns N'Roses, parle, lui, d'un "triste jour pour le rock'n'roll. Jon Lord est mort. L'un des sons de heavy metal les plus forts, les plus puissants." Le rocker Bryan Adams s'est exprimé sur Twitter: "Repose en paix Jon Lord. Incroyable claviériste de Deep Purple, l'un de mes groupes préférés quand j'étais gamin", y a-t-il écrit.

Lars Ulrich, batteur de Metallica, explique sur le site internet du groupe que "Deep Purple a été l'influence la plus constante et inspirante de sa vie." Et souligne que "personne ne jouait comme [Jon Lord]. Personne ne sonnait comme lui. Personne n'écrivait comme lui. (...) Personne d'aussi éloquent, gentilhomme, chaleureux, et cool n'a jamais joué de claviers."

Pour le DJ Bob Harris, Jon Lord était un "gentleman", et pour le pianiste de jazz et chanteur Jamie Cullum, "un héros des claviers".

Le groupe de rock The Kinks évoque "un pianiste et compositeur fantastique" et rappelle, sur Twitter, que Lord était aux claviers sur l'enregistrement de You Really Got Me, le 1er hit mondial du groupe anglais en 1964.

Tom Morello, l'ancien guitariste du groupe Rage Against the Machine, souhaite "que le grand Jon Lord, le claviériste incontournable de Deep Purple, repose en paix. Tellement de grandes, grandes chansons et ce son incroyable qui était le sien!", se rappelle-t-il en concluant son message d'un "Merci".

Le site internet de Jon Lord explique que le musicien, qui luttait depuis le mois d'août dernier contre la maladie, est passé de "l'ombre à la lumière (...) entouré de sa famille". Il a succombé à une embolie pulmonaire. Originaire du centre de l'Angleterre, Lord avait pris des leçons de piano enfant, puis abandonné la musique classique pour se tourner vers le jazz et le rock.

A 19 ans, il s'était inscrit dans une école d'art dramatique à Londres et avait commencé à jouer du piano dans les pubs. Il avait ensuite rejoint Artwoods, une formation de blues, avant de se tourner vers le groupe pop The Flowerpot Men, puis Deep Purple en 1968. Deep Purple a vendu près de 100 millions d'albums au cours de son existence mouvementée, malgré un hiatus de huit ans de 1976 à 1984 et plusieurs recompositions.

Jon Lord, qui a coécrit de nombreuses chansons de Deep Purple, dont Smoke on the Water, a quitté le groupe en 2002 pour prendre sa retraite. Il s'était notamment illustré avec son Concerto for Group & Orchestra, associant formations classique et rock. Le concerto avait été interprété pour la première fois en 1969 au prestigieux Royal Albert Hall avec Deep Purple et le Royal Philharmonic Orchestra dirigé par Malcolm Arnold.

Nos partenaires