1967, l'année de grâce (6/7): Love - Forever Changes

1967, l'année de grâce (6/7): Love - Forever Changes

Julien Broquet - Tandis que le flower power bourgeonne, le groupe d'Arthur Lee prévoit déjà la gueule de bois hippie et signe avec Forever Changes un chef-d'oeuvre baroque à la beauté désespérée et flamboyante.

1967, l'année de grâce (4/7): Aretha Franklin

1967, l'année de grâce (4/7): Aretha Franklin

Laurent Hoebrechts - Après I Never Loved a Man (The Way I Love You), sommet aussi génial que révolutionnaire, Aretha Franklin ne sera plus jamais la même. La soul music non plus. Respect!