L'affiche de... Yuksek

09/07/11 à 23:25 - Mise à jour à 23:25

Depuis Les Ardentes, le Français a imaginé pour Focus sa programmation idéale. On y retrouve Metronomy, Phoenix ou encore Leonard Cohen.

L'affiche de... Yuksek

© DR

Vendredi soir, la progra électronique était à forte connotation Frenchy. Et pas forcément celle à laquelle on pense. De la space techno de Mondkopf au tapage d'Agoria, on est loin de la French Touch à la Ed Banger et consorts. Même Yuksek a botté en touche, avec un nouvel album carrément pop, accompagné d'un live du tonnerre. On en a parlé avec lui, mais avant ça, petite question: s'il était programmateur de festival, quels 5 noms Yuksek mettrait-il à l'affiche?

Metronomy

"Même si leur live n'est jamais vraiment à la hauteur de leur disque, leur dernier album est magistral. Dans la pop, il y a souvent la tentation d'en rajouter, d'être emphatique. Eux c'est le contraire. C'est de la pop minimale. C'est ce qui a de plus dur à faire. Il y a deux sons par morceaux, les rythmiques sont hyper simples, et en même temps, c'est très beau."

Phoenix

"Je suis hyperfan. J'ai joué pas mal avec eux ces dernières années. C'est le seul groupe que j'ai vu 10 fois en concert l'année dernière, et j'y allais chaque fois du début à la fin. J'étais calé dans un coin au fond, derrière la scène à les regarder. La musique est terrible, les mecs sont supers, vraiment adorables. Ils ont une vraie osmose de groupe."

Leonard Cohen

"Rien à voir. Mais j'adore. Pour le coup, c'est le mec qui peut monter sur scène à 60 balais et ne pas être pathétique. C'est un des rares. Il a fait une tournée il y a un an ou deux. J'ai essayé d'acheter des places, mais c'était complet. Par contre, une copine l'a vu à Lyon, aux nuits de Fourvières. Il a joué pendant deux heures et demi. Au bout d'une heure, tout le monde était déjà en larmes.
C'est le mec qui ne se renouvelle pas, mais on s'en fout. C'est une voix, un état d'esprit. C'était beau, il y a 20 ans, 30 ans, et ce sera toujours beau dans 10 ans. Il se bonifie même, comme le vin. Le mec a une voix de plus en plus caverneuse, c'est magnifique."

Human league

"J'aurais pu le dire, mais il paraît que c'était pas bien hier (ndlr : les vétérans de la synthpop jouaient la veille aux Ardentes). C'est moche. A un moment quand t'as fait un tube il y a 20 ans, et que t'en as pas fait depuis, il ne faut peut-être pas insister. A l'époque, cela représentait quelque chose, ça me parlait. Mais leur dernier est juste nul, sans intérêt. Et en même temps, je me mets à leur place. La musique, c'est ma passion, je ne fais que ça depuis mes 6 ans. J'ai bouffé de la merde avant que ça marche. Et j'en ferai encore à 50 ans. Comment je réagirai si on m'offre des sous pour rechanter mes anciens tubes?"

The Shoes, The Bewitched Hands,...

"La scène de Reims d'où je viens. Je dis ça, mais il n'y a pas vraiment de scène en tant que telle. Chacun fait un truc très différent. C'est plus une bande de potes."

L.H.

Nos partenaires