L'affiche de Dour 2014 est complète

06/05/14 à 16:48 - Mise à jour à 16:48

Source: Focus Vif

L'équipe du festival de Dour a annoncé aujourd'hui la clôture de son affiche. Les festivaliers peuvent enfin faire leur petit programme et frétiller d'impatience avant le début des festivités.

L'affiche de Dour 2014 est complète

Dour Festival 2011 © Loyce T / Dour Festival

Phoenix, The Hives, Cypress Hill, Mac Miller... comme chaque année, le festival de Dour ratisse large. Que ce soit sur la scène principale de Last Arena ou ces cadettes placées autour, l'affiche mélange les noms, les paysages musicaux et les parcours artistiques.

Une affiche, des programmations

Le festival de Dour offre le choix des genres et des ambiances. De la scène principale de Last Arena à la Petite Maison dans la Prairie ou au Dance Hall, les festivaliers auront leurs repères stratégiques. Oh, bien entendu, les amateurs de musique se cloisonneront rarement à une seule scène, mais la répartition permet d'y voir plus clair, indéniable. Et qu'en est-il, justement?

De l'électro bien sentie au hip-hop un peu timbré

Le Dance Hall accueille cette année des noms familiers que les oreilles ont su apprécier tout au long de l'année. Chromeo, John Talabot, Chet Faker, Mr. Oizo ou The Subs viendront s'amuser sur leurs platines comme les enfants joyeux d'une boom party (oui, ce mot existe encore). Le Dance Hall saura alors se faire remuer et parfois bercer par les beats de leur musique électronique.

De son côté, la Jupiler Boombox (justement), aura son lot de bijoux: BadBadNotGood, qui joueront d'ailleurs aussi aux Nuits Bota, le rappeur américain Tyler, The Creator (qui a collaboré avec les suscités BadBadNotGood sur des excellentes compositions) ou encore A-Trak et son set hip-hop sauront transmettre un air de cool attitude sur fond de produits illicites - saintes-nitouches s'abstenir.

De l'indie pour les initiés aux éternels punks déchainés

La Petite Maison dans la Prairie dévoile sa familière programmation indie rock pop que les rockeurs branchés et petites minettes rétro-vintages ne quitteront pas. Et pour cause, Mount Kimbie, The Notwist, Jagwar Ma, Mogwai, Connan Mockasin ou encore Breton et Darkside s'enchaineront, entre autres, sous le chapiteau de la scène.

Les plus téméraires iront alors se frotter les poings et les coudes aux instincts sauvages de la scène Cannibal. Et c'est du sérieux, vous savez. On ne plaisante pas avec Tagada Jones, Punish Yourself et leur maquillage fluorescent exacerbés par les étincelles de leur scie circulaire utilisée en live, Trash Talk, Corbillard ou Only Crime. La scène se transformera par ailleurs en folie électronique fracassante le soir (qui, finalement, se rejoint dans sa sauvagerie exquise), avec les lives de Fuck Buttons, Saint Acid ou Atari Teenage Riot.

Le festival de Dour, encore une fois, est à double tranchant: certains peuvent choisir de se fier à une programmation serrée pour voir le plus de groupes possibles - car oui, il y a de quoi satisfaire ses envies (besoins?) musicales- quand d'autres préféreront se laisser au gré des concerts et du mouvement. Quoiqu'il en soit, la fête commence le 17 juillet et se terminera le 20. Plus qu'à faire ses choix...

Infos et affiche complète: www.dourfestival.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires