L'AB veut une troisième salle

14/04/11 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

L'Ancienne Belgique se sent à l'étroit dans son antre du boulevard Anspach. Pour assurer sa survie, elle aurait besoin d'une troisième salle, dans laquelle on pourrait installer 1200 places assises.

L'AB veut une troisième salle

© ImageGlobe

Le nouveau directeur de l'Ancienne Belgique, Dirk De Clippeleir, estime que l'établissement bruxellois aura besoin à terme d'une troisième salle. "La demande pour la grande salle est beaucoup plus importante que ce que nous avons la possibilité de programmer", déclare-t-il jeudi dans les colonnes du Standaard. "Notre problème principal est que nous devons désormais remplir la grande salle au maximum pour que l'AB reste rentable", explique le directeur.

"Seuls les concerts dans la grande salle, avec du public debout, rapportent de l'argent. Le reste entraîne des pertes. Donc, plus nous parvenons à libérer la grande salle, plus nous gagnons d'argent. A l'heure actuelle, l'AB ne peut tout simplement plus se développer."

M. De Clippeleir souligne que certains artistes ne veulent se produire que dans des salles munies de sièges. "Cette disposition de la salle ne permet pas d'accueillir suffisamment de spectateurs. Nous avons besoin d'une salle munie de 1200 sièges."

Focusvif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires