Kid Noize, l'art du teasing

26/02/11 à 16:34 - Mise à jour à 16:34

Le duo electro-pop dont on ne sait presque rien se produisait vendredi matin dans les studios d'NRJ. Mise en bouche avant les prochaines premières parties de Stromae et Faithless.

Kid Noize, l'art du teasing

© NRJ

Bruxelles, studios NRJ, 8h du matin. Ils arrivent entourés d'une armada de managers, attachés de presse et maquilleuses, digne de pop stars américaines. Ils se cachent derrière des lunettes piquées à Lady Gaga et un masque de singe assorti d'une perruque que n'aurait pas renié Michael Jackson. Quant à leur adresser la parole, on peut toujours rêver. Pour l'instant, Kid Noize balance du son, point.

Les infos, on les aura au compte-goutte par leur attaché de presse: "Ils sortiront un album en septembre sur une major française. D'ici là, on divulguera des infos petit à petit, il y a toute une histoire derrière. Un côté visuel très fort, notamment avec ce triangle en néons qui fait office de fond de scène."

N'empêche que la pression est palpable chez le groupe belge qui mise tout sur l'"anti-buzz" par manque d'information. Si leur single We Walk Until Brooklyn a déjà séduit plus d'un programmateur radio (NRJ, Fun Radio et Pure FM), pas question de faire un pas à côté du marketing prévu. La stratégie fait ses preuves puisque Kid Noize assurera bientôt les premières parties de Stromae (AB le 2 mars et Bataclan le 4) et de Faithless (PIAS Nites, le 26 mars), avec seulement une chanson et beaucoup de mystère pour faire parler d'eux. Si Brooklyn est d'une efficacité limpide, on attend la suite pour le verdict final!

K.D.

En savoir plus sur:

Nos partenaires