Kashmere Stage Band - Texas Thunder Soul 1968-1974

01/02/12 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

JAZZ/FUNK | Un opulent digipack rend hommage au plus grand high school band de tous les temps. Quand la soul et le funk rencontrent le jazz des big bands...

KASHMERE STAGE BAND, TEXAS THUNDER SOUL 1968-1974, DISTRIBUÉ PAR NOW AGAIN. ***

Kashmere Stage Band - Texas Thunder Soul 1968-1974

Ça se passe à Houston, au Texas, dans le quartier à majorité black de Kashmere Gardens, une partie de la ville plus connue aujourd'hui pour ses rappeurs aux "lyrics" explicites (notamment les Ghetto Boys, pionniers du Southern hip hop fin des années 80), ses lumières rouges et bleues qui clignotent et ses banderoles jaunes qui entourent les scènes de crime que pour sa funky music. Ça se passe surtout aussi dans une école récemment menacée de fermeture suite aux résultats médiocres de ses étudiants.

On est en 1967 et le professeur de musique Conrad O. Johnson, qui y enseigne les rudiments du jazz, est ébranlé par un concert de sa majesté Otis Redding. En 69, quand il prend en main le groupe de son établissement scolaire, là où la plupart de ses homologues tolèrent du bout des lèvres les rythmes populaires, il décide de mêler la soul et le funk qu'adorent ses kids au traditionnel jazz des big bands.

Le Kashmere Stage Band attrape rapidement la réputation d'être imbattable. Plus qu'une réputation. C'est un constat. All black, il se moque de la barrière des couleurs et remporte entre 1968 et 1977, année où Johnson prend sa retraite, 42 des 46 concours auxquels il participe.

Du début des années 60 au milieu des années 80, la plupart des enseignants qui mènent les groupes d'écoles secondaires prennent l'initiative de mettre leurs "pupils" sur vinyles. En 1969, à la fois chef, arrangeur et principal compositeur, Johnson enregistre le premier des 8 albums du Kashmere Stage Band. Ses 33 et 45 Tours restent longtemps si rares que les collectionneurs mettant la main dessus les gardent jalousement. Quelques-uns bootleggent bien l'un ou l'autre morceau au milieu des années 90. Il faut cependant attendre 2000 pour que KSB se mette à faire parler de lui dans les chat rooms et se fasse sampler par DJ Shadow. Le résultat s'appelle Holy Calamity (Bear Witness II) et apparaît sur son Live! In Tune and On Time (2004).

Deux CD et un DVD

Outre une compilation des meilleures années du Kashmere Stage Band avec des reprises de Dennis Coffey ou du Theme de Shaft, l'imposant digipack Texas Thunder Soul 1968-1974 au crédit duquel figurent des dizaines et des dizaines de musiciens (trompettistes, saxophonistes, guitaristes, batteurs...) comprend un 2e disque rassemblant enregistrements live et versions alternatives. Non inclus à la réédition déjà parue en 2006, un DVD composé d'un making of, d'un live de 1972 et de Prof and his band, un documentaire de 1973 avec des images de leur trip en Europe et de leur passage en Belgique pour un concert à Louvain, complètent ce joli petit lot par moments franchement excitant.

Pour la petite histoire, début 2008, une trentaine de musiciens, dont certains n'avaient plus touché un instrument depuis des décennies, se sont réunis pour un concert exceptionnel en l'honneur de leur ancien prof qui venait d'être victime d'une attaque cardiaque. Conrad O. Johnson est décédé quelques jours plus tard à Houston à l'âge de 92 ans.

Julien Broquet

Nos partenaires