Joue-là comme Kings of Leon

29/07/10 à 10:51 - Mise à jour à 10:51

Alors que le monde entier raille l'aboutissement fécal du dernier concert des Américains, d'autres avant eux ont dû quitter la scène pour des raisons "impromptues". Tour d'horizon en image.

Joue-là comme Kings of Leon

Le week-end dernier les Kings of Leon on dû interrompre leur concert à Saint Louis, aux Etats-Unis. Motif : le groupe s'est littéralement fait chier à la gueule (il n'y a pas d'autres mots) par une de bande de pigeons aux manières gastriques peu sympathiques. C'est après que le bassiste, Jared, ait reçu un peu d'excrément en pleine bouche qu'ils ont décidé de mettre fin au carnage. La coupe était sans doute pleine pour le groupe.

Mais les Kings of Leon sont loin d'être les seuls pigeons à avoir été obligés de mettre un terme à leur concert pour raison disons surprenante. En 2007, les âmes apparemment chastes et pieuses de Bloc Party n'ont pu soutenir l'image d'un couple faisant l'amour au cours d'un concert aux Pays-Bas. Ce couple aurait donné des idées aux autres spectateurs et transformé la salle en immense partouze, aux dires du chanteur.

En novembre 2009, Morissey, l'ex-leader de The Smiths, a quitté la scène après avoir reçu une cannette de bière pendant un show à Liverpool. Apparemment vexé, le Moz a simplement déclaré "au revoir" et s'en est allé.

Dans le même style, lors d'un concert à Toronto en 2008, un individu a envahi la scène et bousculé Noel Gallagher, guitariste d'Oasis. Aujourd'hui encore, tout le monde se demande pourquoi il n'a pas poussé Liam également...

Ou encore Robbie Williams pendant un concert à Stuttgart...

Pas mal non plus, le fan qui veut offrir un cadeau à son idole. Sauf qu'ici le cadeau était une sucette et qu'elle a atterri dans l'oeil de David Bowie lors d'un concert à Oslo. Enfin, plus près de chez nous, à Dour. Les BBrunes se sont fait accueillir à coup de projectiles en tout genre. Les Français ont résisté du mieux qu'ils ont pu, mais ont quitté la scène un quart d'heure plus tôt que l'heure prévue.

Maxime Morsa (stg)

Nos partenaires