Jimmy Giuffre - The Complete Remastered Recordings

23/05/12 à 17:38 - Mise à jour à 17:38

JAZZ | Ce coffret qui documente la carrière de Jimmy Giuffre entre 1985 et 1993 regroupe quatre disques dont trois enregistrés avec le même combo (Peter Levin, keyboards, Bob Nieske, basse, et Randy Kaye, batterie).

Jimmy Giuffre - The Complete Remastered Recordings

JIMMY GIUFFRE, THE COMPLETE REMASTERED RECORDINGS ON BLACK SAINT & SOUL NOTE, CAM BXS BXS 1016 (HARMONIA MUNDI). ***

JAZZ | Ce coffret qui documente la carrière de Jimmy Giuffre entre 1985 et 1993 regroupe quatre disques dont trois enregistrés avec le même combo (Peter Levin, keyboards, Bob Nieske, basse, et Randy Kaye, batterie). Arrangeur West Coast subtil, pionnier des trios cool sans batterie des années 50, musicien qui, aux côtés de Paul Bley et Steve Swallow, créa une musique libre et abstraite, équivalent blanc et intériorisé de ce qu'Ornette Coleman inventait de son côté dans l'exubérance afro-américaine (et qui prendrait le nom de free jazz), Jimmy Giuffre sort, à cette époque, d'une véritable traversée du désert débutée 20 ans plus tôt. Le premier des quatre albums du coffret, Quasar, résume bien l'esthétique musicale que cherche à explorer Giuffre en 1985 avec ce groupe, et qu'il prolongera lors des sessions de Liquid Dancers et Dragon Fly, en 1989: une tentative de fusion entre l'héritage cool et une sonorité dominée par le piano électrique et les synthés. Le premier problème soulevé par cette démarche concerne le fait que les instruments précités sont joués comme l'auraient été le piano ou la guitare qu'ils remplacent, à quelques sons aliens près. Le second est que la sonorité qu'ils dégagent uniformise des compositions qui possèdent des qualités égales à celles des classiques fifties. Bien sûr, l'ensemble reste très écoutable, ne serait-ce que pour Giuffre, toujours aussi souverain sur ses instruments. Cette esthétique, par contre, se voit totalement contredite par le quatrième album, Conversation With A Goose, qui, lui, renoue avec les beautés du trio fabuleux des années 60-61. Si Conversation n'égale pas les albums gravés à l'époque par Giuffre, Bley (piano) et Swallow (basse), il démontre que ce style musical, pourtant vieux, aujourd'hui, d'un demi-siècle, n'a rien perdu de la modernité qui était alors la sienne.

Ph.E.

Nos partenaires