Jazz dans la ville

24/05/18 à 12:22 - Mise à jour à 12:21

Depuis l'an dernier, le Jazz Marathon est devenu Brussels Jazz Weekend. Le nom change mais le sprincipes fondateurs restent quasi identiques. Soit 200 concerts un peu partout à Bruxelles, du 25 au 27 mai.

Jazz dans la ville

Philip Catherine © Wim Van Eesbeek

Un week-end entier consacré au jazz, avec des dizaines de concerts gratuits, dispersés un peu partourt dans le centre-ville. Mais... mais... C'est le Jazz Marathon, pardi! Oups, pardon. Le clavier a fourché. Depuis l'an dernier, ne dites plus en effet Jazz Marathon, dont l'asbl organisatrice a déposé le bilan fin 2016 après une vingtaine d'éditions, mais bien Brussels Jazz Weekend. Le nom change. Une partie de l'équipe aussi. Mais les principes fondateurs de l'événement restent malgré tout quasi identiques.

Il s'agit donc bien de proposer, du 25 au 27 mai prochains (avec même un pré-apéro, le jeudi 26, place du Luxembourg), quelque 200 concerts, répartis en trois zones (downtown, uptown, European district). Ils sont ouverts à tous -y compris les kids (le samedi après-midi, place Sainte-Catherine). Avec l'idée que le jazz centenaire n'a jamais été un format cadenassé, mais qu'il a au contraire évolué en permanence. La preuve: sont notamment prévus une sortie de l'incontournable Philip Catherine en quartet, les riffs pétaradants du sextet God Save The Swing, le saxophoniste Bart Defoort, etc. Mais aussi les échappées blues de BJ Scott dans le Sud des États-Unis, les effluves blues touareg de Kel Assouf, les expérimentations rock de Dans Dans ou encore les vibrations soul de Delv!s. Tous les jazz sont dans la nature...

Nos partenaires