Jäh Division, RadioDread, Brass Sabbath... ces cover bands dont le concept tient en une vanne

05/06/15 à 16:19 - Mise à jour à 16:25

Joy Division en reggae, Black Sabbath aux cuivres ou AC/DC en bluegrass... Les groupes de reprises rivalisent d'inventivité pour se trouver des noms qui sont autant de jeux de mots que même papa n'aurait pas osé.

Jäh Division, RadioDread, Brass Sabbath... ces cover bands dont le concept tient en une vanne

Jäh Division © DR

C'est Dangerous Minds qui a mis feu aux poudres. Ce jeudi, entre deux posts Facebook, le blog déterrait un EP de Jäh Division, ce groupe de reprises de... Joy Division en reggae (what else?). Amplement de quoi nous rappeler les groupes accumulant les reprises improbables dont on s'amusait à collectionner les méfaits durant notre adolescence. On oubliera dans cette liste les Richard Cheese, Moog Cookbook, Me First and the Gimme Gimmes et autres Seu Jorge, pour se concentrer sur ces groupes qui poussent leurs idées de mashups farfelues jusqu'à se trouver un nom qui a beau dos de planter immédiatement le décor.

Jäh Division d'abord, sont quatre mecs de New York passionnés tant de dub et de reggae que de Ian Curtis. Pas sûr que le mix allait réussir, mais le disque s'échange pourtant à prix d'or sur Discogs. Morceau de choix: Dub Will Tear Us Apart. Que celui qui réussit à se l'enfiler en entier nous refile l'adresse de son dealer.

Toujours dans l'ambiance rastafari, Dread Zeppelin est plus une blague que les précédents puisque l'on rangerait volontiers les Américains aux côtés des Gauff au Suc'. Déguisements en toc et Elvis au rabais pour chanteur compris. Morceau de choix: Heartbreaker, sans doute le plus écoutable du lot.

Sorti en 45T pour l'édition 2013 du Record Store Day, le double single Brass Sabbath est le fruit de la collaboration entre Jungle by Night et The Gaslamp Killer. Soit, comme son nom l'indique, du Black Sabbath groové aux cuivres. Mémorable contrairement aux exemples précédents, à nous rappeler la reprise similaire de Killing in the Name par The Apples. Morceau de choix: Electric Funeral, gras au possible.

The Pizza Underground est une autre belle grosse blague signée Macaulay Culkin. Le Kevin de Maman j'ai raté l'avion y transforme les paroles du Velvet Underground à la gloire du plat italien, et son groupe fait aussi peu dans la finesse que possible. Morceau de choix: ce trailer réalisé par Noisey montre bien à quel point les gars sont loin.

Les groupes bluegrass à faire dans la cover sont aussi légion. Les Moonshine Playboys chez nous par exemple, et du côté du Tennessee, Hayseed Dixie (hayseed = péquenaud) se collent à AC/DC. Morceau de choix: Highway to Hell, forcément.

Poids lourds de la cover pour terminer, Easy Star All Stars n'en sont pas à leur coup d'essai: ils débutaient en 2003 avec Dub Side of the Moon, pour sortir ensuite RadioDread, Easy Star's Lonely Hearts Dub Band ou Trillah pour reprendre -vous l'aurez compris- Pink Floyd, Radiohead, les Beatles ou Michael Jackson en version fumette. Triplette de choix: Money, No Surprises et Beat It.

La liste aurait pu être encore bien longue si on l'avait étendue, par exemple, aux groupes de cover 100% féminins qui se nomment pas moins que Lez Zeppelin, Vag Halen, AC/DShe, The Ramonas, Misstallica, Judas Priestess, ou Vag Halen. Mais c'est une autre histoire...

Nos partenaires