IMHD 2.14: Qualifie-moi de narcissique

05/12/12 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

J'ai passé deux excellentes semaines, merci. Vous m'excuserez mon absence de la semaine passée, j'en suis sûr. J'ai passé du temps en famille, vu un excellent concert, un autre moyen. J'ai aussi réécouté quelques classiques mais aussi des (rares) nouveautés. In My Hard Drive, S02E14.

IMHD 2.14: Qualifie-moi de narcissique

Qualifie-moi de narcissique: j'ai passé pas mal de temps à réécouter quelques-unes de mes anciennes émissions afin de voir où et comment, je peux progresser. Mixer plus, écouter plus de disques, tenter de faire de meilleures interviews, c'est mon programme des prochains mois. J'ai aussi beaucoup écouté Here My Dear de Marvin Gaye; chronique musicale de son divorce d'avec Anna Gordy. La gestion de la colère et la tristesse par Marvin, c'est d'une infinie douceur, des arrangements soignés, un album brillant. A (re)découvrir absolument!

Deux concerts en deux jours, c'était "Byzance" la semaine dernière. Avoir vu Snarky Puppy au Bar du Matin, c'est avoir rencontré Weather Report version 2012. Des compositions superbes, de l'espace pour les solistes, un groupe incroyable propulsé par une rythmique (perçus-basse-batterie) implacable. Du jazz très funk -ou alors était-ce du funk très jazz? Le lendemain, au VK, c'était Mala qui venait présenter une version Live de son concept-album Mala in Cuba. Accompagné par deux excellents percussionnistes et un claviériste, Mala envoie des boucles, des basses, des effets; du bon dub métissé. Par trop statique et un peu court, le show monte paisiblement en puissance pour arriver au climax, le vrai feu d'artifice des basses que furent The Tunnel, Changuito et Revolution enchaînées sans temps mort. Dommage que le londonien n'ai pas joué quelques-uns de ses classiques. Il eut été drôle de les entendre mis à la "salsa cubana". Son nouveau maxi Stand Against War / Maintain Thru Madness aussi d'ailleurs.

On se souvient de Cody Chesnutt pour l'adaptation tubesque qu'avaient fait The Roots de son morceau The Seed et c'est bien dommage parce que son album The Headphone Masterpiece est un chef d'oeuvre de "lo fi soul". Dix ans après celui-ci, il revient avec Landing on a Hundred, (mieux) produit par Patrice, le reggae-soulman résidant à Cologne. La qualité des compositions est toujours là, l'écriture, elle, s'est approfondie, fluidifiée. Soul, psyche, folk, Chesnutt est très à l'aise dans plusieurs registres. Cet album va grandir. Dans le jargon, on appelle un "grower". Dix ans d'absence discographique, c'est long et ça permet de mûrir son projet... Rihanna, si tu pouvais s'abstenir de sortir des disques pendant quelques temps... merci.

 

Patchworks Goes Jazz, c'est le nouveau 45 tours de Bruno Hovart, un lyonnais très talentueux dont les alias ne se comptent que difficilement. Derrière Uptown Funk Empire, Mr President et bien d'autres, c'est Hovart, derrière la console du soulman français Mister Day, c'est Hovart. Ce mec bosse autant que Quantic!! Funk, reggae, house, boogie, disco, il touche à tout avec compétence, style et félicité. Un régal... Ici, il s'attaque au jazz avec un égal bonheur. J'avais eu le plaisir de le voir en concert exclusif à Marseille en février dernier, exclusif parce que le garçon sort assez peu de chez lui. Mon ami Blackmon de Radio Grenouille avait presque dû le torturer pour qu'il se déplace.

 

Lady est une collaboration entre deux chanteuses soul peu connues ici. L'une est anglaise, Terri Walker, l'autre est américaine, Nicole Wray. C'est Truth & Soul Records qui les a réunies en studio pour cette jolie ritournelle qui séduira pas mal de dancefloors.

 

Je me suis (enfin) lancé dans Last night a DJ saved my life, livre-pavé qui se veut une histoire exhaustive de la culture DJ; des prémisses de la radio à l'avènement du DJ Star façon Guetta ou Tiesto. Je suis sûr d'y apprendre des choses et de découvrir des masses de chansons, tous genres confondus, que je ne connaissais pas via les listes proposées en annexe. Ca commence bien, c'est assez drôle par moments. Une saine lecture de chevet donc, que je me réjouis de parcourir.

Enfin, mon mix Over Time pour Radio Grenouille et son émission Hang Time est en ligne. Servez-vous, c'est gratuit!

Allez, je vous laisse. Quoi que vous fassiez, faites-le bien. En vous souhaitant une excellente semaine.

EN ROTATION LOURDE CETTE SEMAINE

ALBUMS +/ Luca Sapio and Capozzo & Mecco: Who Knows (Ali Buma Ye/Rough Trade) / soul-pop
+/ Cody Chesnutt: Landing on a Hundred (One Little Indian) / soul-psyche-pop-songwriting
+/ Roc Marciano: Reloaded (Decon) / hip hop
+/ Marvin Gaye: Here My Dear Expanded version (Motown) / soul
+/ The Main Ingredient: Black Seeds Keep Growning (RCA) / soul

SINGLES, 45'S & EP'S +/ Lady: Money (Truth & Soul) / soul
+/ L'Orange: The Mad Writer (Jakarta) / hip hop-soul-beats
+/ Maseratay: Never Let You Go EP (On Point) / funk-soul-boogie
+/ Patchworks: Patchworks Goes Jazz (Soul Tronik) / jazz-afro
+/ Mala: Stand Against War / Maintain Thru Madness (DMZ) / dubstep
+/ Mark de Clive-Lowe & The Rotterdam Jazz Orchestra: Take the Space Trane EP (Tru Thoughts) / jazz-broken beats-house
+/ James Brown & His Famous Flames: The Popcorn / The Chicken (King) / funk

A VOIR, DANSER, CETTE SEMAINE 05/12: PORTICO QUARTET + UP HIGH COLLECTIVE @ ANCIENNE BELGIQUE
06/12: BIG BOSS MAN @ LE BAR DU MATIN
08/12: STRICTLY NICENESS @ LA BODEGA FEAT. THE JIG (NL / LIVE SHOW)

Nos partenaires