Gerard Mortier s'en est allé

09/03/14 à 11:42 - Mise à jour à 10/03/14 à 09:10

Source: Focus Vif

Gérard Mortier est décédé dans la nuit de samedi à dimanche d'un cancer, rapportent dimanche plusieurs médias. L'homme a occupé de hautes fonctions dans les domaines de l'opéra et des festivals, dirigeant notamment la Monnaie à Bruxelles, l'Opéra de Paris ou encore plus récemment le Teatro Real à Madrid.

Gerard Mortier s'en est allé

© Image Globe

Gérard Mortier est décédé ce dimanche d'un cancer du pancréas contre lequel il luttait depuis plusieurs mois. L'homme âgé de 70 ans devait être fait docteur honoris causa de l'Université de Gand le 21 mars prochain "pour ses efforts pour présenter la musique classique dans un contexte contemporain".

Gérard Mortier occupait jusqu'à la fin de l'année dernière le poste de directeur artistique de l'opéra de Madrid où il exerçait depuis la fonction de conseiller pour les questions artistiques et où il s'occupait des contacts internationaux. Gérard Mortier refusait de quitter le Teatro Real qu'il avait rejoint en janvier 2010, son contrat courant normalement jusqu'en 2016. Il avait exigé d'être impliqué dans le choix de son successeur.

Avant de diriger le Teatro Real à Madrid, le Gantois était directeur de l'Opéra de Paris. A son départ en 2009 après un mandat de cinq ans, le conseil d'administration de l'opéra parisien avait félicité M. Mortier pour "ses excellents résultats financier, social et artistique". Gérard Mortier avait été parallèlement nommé directeur artistique de l'Opéra de New-York en février 2007. Il avait décidé toutefois de quitter ses fonctions en novembre 2008, en raison de la mauvaise situation financière de l'institution.

Gérard Mortier avait repris en 1992 jusqu'en 2001 la direction artistique du festival de Salzbourg. En 1981, le Gantois avait succédé à Maurice Huisman à la Monnaie, à Bruxelles, poste qu'il occupera jusqu'en 1992. Il avait fait savoir qu'il ne serait plus candidat à un nouveau mandat, estimant que douze ans à la tête d'une même institution est suffisant.

Gérard Mortier est né le 25 novembre 1943 à Gand. Après avoir fait ses gréco-latines chez les Jésuites, au collège Sainte-Barbe, il avait obtenu son doctorat en droit à l'université de Gand, en 1966, et une licence en sciences de presse et de communication, en 1967. De 1968 à 1972, il avait été l'assistant du professeur Jan Briers, directeur du Festival de Flandre. C'est à cette époque, grâce à ses contacts internationaux, qu'il avait établi des échanges avec les grands orchestres internationaux et les opéras de Cologne, de Dusseldorf, de Francfort, Prague et Sofia.

Dès 1970, il a publié un projet pour la réorganisation des opéras flamands sous une institution "L'opéra de Flandre", ayant pour but la fusion des opéras d'Anvers et de Gand. Ce projet se réalisera finalement après la quasi faillite des deux opéras. Gérard Mortier a assuré la fonction d'intendant dans la nouvelle institution née de la fusion, la Vlaamse Opera Stichting (VLOS).

Gérard Mortier a également occupé des fonctions au "Deutsche Oper am Rhein" à Dusseldorf et à Duisburg, à l'opéra de Francfort et à l'opéra de Hambourg. Il a également été le conseiller technique de la programmation de l'Opéra de Paris, en 1979 sous la direction de M. Liebermann. M. Mortier avait également été chargé du projet d'opéra à la Bastille (Paris), de même qu'en 1986, il a accepté la mission de conseiller pour la musique et l'opéra d'un grand festival international qui sera organisé pour la première fois en 1988 à New York.

En savoir plus sur:

Nos partenaires