Gaëtan Vandewoude (Isbells): "Tous les autres gosses étaient plus forts que moi"

18/07/12 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Chaque semaine, JO obligent, un musicien nous parle de son sport favori. Aujourd'hui, c'est le chanteur/guitariste des folkeux d'Isbells qui s'y colle.

Gaëtan Vandewoude (Isbells): "Tous les autres gosses étaient plus forts que moi"

© Charlie De Keersmaecker

1. Vous considérez-vous comme un sportif?

J'aimerais bien mais je n'en suis pas un. Quand j'étais gamin, je courais plutôt bien. Je remportais souvent des prix lors des cross scolaires et je me suis inscrit dans un club d'athlétisme. Tous les autres gosses étaient plus forts que moi. La vie fait que je n'ai pas beaucoup de temps pour soigner mon corps mais je m'y suis remis. Je suis parti en vacances en Espagne et j'ai pris mes baskets histoire de travailler un peu ma condition physique. Je voulais me sentir mieux dans ma peau. Le premier jour, j'étais cassé après 500 mètres mais trois ou quatre semaines plus tard, je faisais mes douze bornes.

2. Le jogging a au final profondément marqué le deuxième album d'Isbells?

Au début, je courais pour m'entretenir mais sans que je m'en rende compte, c'est devenu une thérapie. J'ai beaucoup réfléchi à mon avenir, mon passé. Ma vie, ses tournants. Tous les thèmes de l'album se sont cristallisés. Je crée souvent des morceaux en fredonnant des sons, des mots qui n'existent pas, sur des mélodies. Son titre, Stoalin, c'est un terme que j'ai inventé. Ça veut dire essayer de courir, d'aller de l'avant dans la vie tout en laissant ce qu'on n'aime pas, ses démons, derrière soi.

3. Vous écoutez de la musique en courant?

Tout le temps. Je peux écouter des trucs très calmes mais pour me motiver, il me faut du rythme. Je peux vous dire que c'est génial de courir avec l'énergie d'un Arcade Fire. Tu réalises vraiment plein de trucs quand tu écoutes de la zique en te dépensant. J'ai par exemple capté que j'aime bien les singles de Norah Jones mais pas trop ses autres chansons. J'ai vraiment besoin de son pour faire du sport. En même temps, est-ce que le jogging est vraiment du sport? Le sport, c'est le foot, le tennis, ce qu'on fait à plusieurs, la compétition. Courir, pour moi, c'est penser.

4. Vous vous intéressez aux grandes épreuves sportives?

La première chose que je lis quand j'ouvre le journal, c'est le sport. Les articles sur le football, le tennis, le cyclisme... Les sports moteurs aussi. Quand j'étais gamin, le dimanche, c'était toujours Formule 1. Je ne suis pas supporter. J'aime le sport mais surtout les histoires héroïques. Les gens qui dépassent le cadre de leur discipline comme Mohamed Ali. Le coup de boule de Zidane à Materazzi, j'ai trouvé ça joli. Défendre l'honneur de sa mère dans un moment pareil, ça a quelque chose de fantastique non?

Nos partenaires