French Waves: quand l'électro française déferle sur le monde

10/02/17 à 14:47 - Mise à jour à 14:45

La French Touch ne cesse de déchainer les passions. Après le film Eden et la websérie Touche Française, voici qu'apparaît le projet transmédiatique French Waves.

French Waves: quand l'électro française déferle sur le monde

© Capture d'écran

Tout a commencé au début des années 1990. Alors que la musique française peinait à traverser les frontières, la musique électronique est venue à sa rescousse. En donnant une touche française à la musique house, des artistes comme Daft Punk, Motorbass ou Etienne de Crécy permettent à la France de se refaire un nom sur la scène internationale. S'en sont suivies plusieurs vagues d'artistes pour en arriver à Rone, Superpoze ou encore Fakear qui représentent une certaine French Touch 3.0.

Ces dernières années, ils sont plusieurs à avoir voulu raconter cette épopée au cinéma ou sur vos écrans d'ordinateurs. A commencer par le film Eden, sorti en 2014, qui raconte l'ascension et la dégringolade de Paul, un DJ parisien pendant les années 1990. La réalisatrice Mia Hansen-Løve s'inspirant de la carrière de son frère Sven Løve.

Plus récemment, la websérie Touche Française sortie sur Arte Creative en septembre 2016, a voulu relater 25 ans de musique électro Made in France à travers 12 morceaux emblématiques, chaque épisode retraçant l'histoire d'un des tubes de ce genre avec leur créateur. Parmi les nombreux morceaux phares de ce mouvement, les réalisateurs se sont entre autres arrêtés sur Flashback de Laurent Garnier, Rose Rouge de St Germain ou le Nightcall de Kavinsky.

Le petit nouveau s'appelle French Waves et reprend en partie les codes de Touche Française mais pas seulement. Ce projet se veut multi-supports en rassemblant un film documentaire, une tournée internationale, un site Web immersif et une websérie. Le documentaire réalisé par Julian Starke sera dévoilé le 23 février au Rex Club. Il a pour but de retracer l'histoire de la musique électronique française à travers les yeux de la nouvelle génération représentée par des artistes comme Bambounou, Fakear, Superpoze ou Jacques. Ce documentaire mélangera images d'archives et interviews des pionniers du genre que sont Laurent Garnier ou Philippe Zdar. Julian Starke aura mis trois ans à venir à bout de cette aventure.

Sur le site Internet, il sera possible de se replonger dans les évènements qui ont marqué la scène française depuis 1989 par le biais de photos, des vidéos d'archives et de playlists. En attendant sa présentation officielle, on peut y voir des courtes vidéos montrant l'envers du décor des trois ans de travail du réalisateur.

Il est aussi question d'une tournée internationale sous forme de masterclass qui seront suivies par un live ou un DJ set d'un des artistes ayant collaboré au projet. S'ils se sont déjà arrêtés en Uruguay et aux Etats-Unis, de nouvelles dates devraient voir le jour en Europe et en Asie.

La dernière branche de ce projet est la websérie également réalisée par Julian Starke et dont les deux premiers épisodes ont déjà été dévoilés. Au total, il a sélectionné dix morceaux anciens ou récents qui représentent le paysage de la scène électronique française à ce jour. Après l'épisode où Rone raconte l'histoire de son morceau Bora Vocal, c'est celui de Bob Sinclar et de son tube planétaire Love Generation qui a été dévoilé hier. Les huit épisodes restants seront dévoilés petit à petit mais on sait déjà que l'on pourra y retrouver le morceau Lady de Modjo ou le plus récent Phonochose où l'on voit Jacques improviser à l'aide de sons enregistrés à partir de divers objets de la vie de tous les jours.

Nos partenaires