Festivals après les attentats: le salaire de la peur

28/06/16 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Focus Vif

Entre inquiétude des spectateurs et augmentation des budgets sécurité, quel impact ont exercé les attentats sur l'économie des festivals? Petit tour des propriétaires.

Ce n'est pas arrivé souvent ces quinze dernières années. Est-ce même seulement survenu une seule fois? À quelques jours de son coup d'envoi, il restait encore des tickets en vente pour tous les jours de Rock Werchter. Des pass pour l'ensemble du week-end aussi d'ailleurs. Certains signes ne trompent pas les pros du secteur: le nombre d'encarts et de spots publicitaires que continue de diffuser le Gargantua de l'été festivalier, mais aussi le fait qu'il invite la presse il y a peu s'en aller voir Paul McCartney à l'étranger... Un stratagème pour tenter de relancer les ventes et de rameuter les foules. Au 30 mai, les compteurs affichaient 130.000 tickets vendus (combis et journaliers). Les raisons de ce relatif désintérêt? "Les effets des attaques que nous avons connues se font clairement sentir, indiquaient les organisateurs du festival dans un communiqué. Si les ventes en Belgique (et aux Pays-Bas) restent stables et suivent leur cours normal, moins de tickets sont vendus à l'étranger."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires