Festival ProPulse: une nouvelle vitrine pour les artistes belges

15/12/11 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

En janvier prochain aura lieu la première édition de ProPulse, le nouveau "rendez-vous des Arts de la Scène". Venu remplacer la Boutik Rock et EntreVues, le festival se veut être un lieu de rencontre entre artistes, bookers et public.

Festival ProPulse: une nouvelle vitrine pour les artistes belges

© DR

Six jours, 3 lieux et 70 spectacles toutes disciplines confondues. C'est ce que propose ProPulse, le nouveau festival qui débarque à Bruxelles le 30 janvier et invite les artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles à monter sur scène. Danse, théâtre, concerts, arts de la rue, cirque, tous les styles sont à l'honneur durant 6 jours pour un évènement qui se veut, selon ses organisatrices, "un lieu de rencontres, de débats, d'échange sur la diffusion des artistes" et surtout "la plus grande vitrine des arts de la scène jamais présentée".

On peut en effet s'attendre à quelque chose d'assez imposant puisque le festival est le résultat de la fusion de deux anciens évènements: la Boutik Rock, qui mêlait la musique pop, rock, électro et s'adressait au public, et EntreVues (arts de rue, théâtre et danse) strictement réservé aux professionnels et programmateurs. ProPulse est une combinaison des deux. "Sur base de l'évaluation des ces deux manifestations, explique-t-on chez ProPulse, le Service de la Diffusion a décidé de lancer un seul et même évènement qui rassemblera toutes ces disciplines. ProPulse est ainsi né." Un hic: un tiers seulement des spectacles proposés sera accessible au public, le reste étant uniquement ouvert aux agents et programmateurs. Le but est de leur faire découvrir des artistes émergents et de leur montrer "un échantillon de l'offre artistique foisonnante de notre communauté". En effet, Fadila Laanan, Ministre de la Culture explique qu'elle "veut faire mentir les idées reçues pessimistes sur la scène culturelle de la Fédération" et s'insurge "contre ce refrain trop répandu qui dénonce le manque de qualité, d'inventivité et de créativité de nos artistes". ProPulse pourrait être le remède à ce malentendu.

Vrai lieu de rencontre ou trop fermé au public?

Le festival prend place dans trois lieux différents à Bruxelles: Flagey, les Halles de Schaerbeek et le Botanique (où la Boutik Rock et EntreVues se déroulaient déjà).
Le lundi 30 janvier à Flagey, la journée sera consacrée à la musique classique et contemporaine, mais réservée aux professionnels. Même chose pour les Halles de Schaerbeek: les trois jours de théâtre et de spectacles dansés ne seront ouverts qu'aux programmateurs, managers et médias.
Reste le Botanique, qui du 1er au 4 février, proposera des concerts publics en tout genre (pop, rock, électro, musique du monde, jazz etc.) Mais seulement en soirées et le samedi, pour la somme raisonnable de 7 euros. C'est donc environ 30 concerts qui s'enchaîneront dans le centre culturel de la rue Royale comme Kiss & Drive, Pale Grey, Veence Hanao, Applause ou Crazy Lady Madrid. Comme l'explique Christine Guillaume, directrice de la Culture en Fédération Bruxelles-Wallonie, "si un nombre suffisant de programmateurs sont intéressés suite à une prestation à ProPulse, nous proposerons aux groupes de libérer un mois pour leur booker des tournées de 8 dates minimum". Ce qui démontre bien une volonté de propulser les carrières des artistes.

Mais si l'initiative séduit, on ne peut s'empêcher de relever le fait que si peu de concerts et performances seront accessibles au tout-venant. Les organisatrices précisent: plus qu'un évènement destiné au public, ProPulse se présente comme un véritable tremplin pour les artistes. Fadila Laanan s'empresse aussi de confirmer: "C'est un évènement qui vise à sensibiliser les programmateurs. Le but premier est de faire programmer nos artistes ici et à l'étranger."

La question de la diversité se pose aussi: à vouloir associer à tout prix tous les genres, la qualité du festival ne risque-t-elle pas d'en pâtir? Et, trop large, l'évènement ne risque-t-il pas de louper au passage son public pro et amateur? "Il faudra bien entendu que la première édition se fasse un peu les dents, et qu'on voie pour l'avenir comment on peut améliorer les choses", conclut la Ministre. Rendez-vous en janvier.

J.M. (stg)

InfosProPulse: du 30 janvier au 4 février 2012 (Flagey, Halles de Schaerbeek et Botanique)

www.propulsefestival.be (encore en construction)

Pour les spectacles accessibles au public : www.botanique.be

Nos partenaires