Festival durable LaSemo: "on veut garder notre spécificité: la convivialité"

11/07/11 à 18:25 - Mise à jour à 18:25

En pleine expansion, le festival durable LaSemo a réuni ces 8, 9 et 10 juillet plus de 20.000 personnes venues en famille ou entre amis.

Festival durable LaSemo: "on veut garder notre spécificité: la convivialité"

© Benjamin Charlier

Durable, familial et musical. Les 20.000 festivaliers qui ce weekend ont préféré LaSemo aux Ardentes pourraient qualifier ainsi les journées qu'ils viennent de passer dans le coeur verdoyant du Luxembourg: l'île d'Oneux à Hotton. Les fruits de la semo (graine en esperanto) ne cessent de grandir. L'affluence a quadruplé depuis la première édition en 2008. Pourquoi? Réponse en trois mot-clés.

Durable. La spécificité de ce festival réside dans sa préoccupation number one: l'environnement. C'est d'ailleurs ce qui lui a valu le prix "jeunes" de l'énergie et de l'environnement 2011. C'est dans l'air du temps, et en Belgique, ils sont les premiers à en avoir fait une marque de fabrique, traduite en musique pratique: alimentation locale, gobelets réutilisables toilettes sèches, tri des déchets par exemple. Coordonnées par Inter-environnement Wallonie, les activités du village associatif étaient aussi tournées vers l'écologie. Comme cette éco-construction participative pour laquelle les festivaliers se sont relayés pendant trois jours, même sous la pluie.

Musical. World music, rock, électro, chanson réaliste et/ou festive. Les 30 groupes et chanteurs présents ont sillonné entre ces genres et sur deux scènes adaptées à leur style et à leur public. La prestation de Tryo a clôturé le festival dans une atmosphère à l'image des trois jours: festive et bon enfant. Séduits par la marque écolo du festival, ils ont accordé un de leurs deux concerts exclusifs de l'été. Goran Bregovich, Daan, Kiss & Drive, ou encore Les Taupes qui boivent du lait: petits et gros musiciens ont côtoyé artistes de rue. La Compagnie des trois points de suspension figure parmi les plus ovationnées.

Familial. Dès le premier soir, les 500 bouchons d'oreilles prévus pour protéger les tympans des enfants étaient en rupture de stock. Les familles ont bel et bien répondu présent à l'invitation de LaSemo dont l'organisation leur est toujours plus adaptée: coins pratiques pour les bébés, activités dédiées aux enfants, camping spécial familles avec une petite aire de jeu et où le bruit est proscrit après 22h.

Tous ces aspects, l'équipe du festival entend les développer au cours des années à venir. "On veut continuer à travailler notre identité et notre spécificité. On veut travailler et préserver la convivialité et la diversité, confie Thierry Huart-Eeckoudt, organisateur du festival. Même si on continue à grandir, on aimerait que les gens continuent à se sentir à l'aise et à venir dans leur petit festival de "LaSemo" dans le même esprit." Vérification l'été prochain.

L.M (stg)

Nos partenaires