Fabrice Lig, vieux briscard de la techno belge, ressort la totale sur son nouveau label

23/05/16 à 16:11 - Mise à jour à 16:14

Le premier disque à sortir sur Lig Music, Sensual EP, a tourné en boucle à New York après le 11 septembre et s'écoute ici même.

Fabrice Lig, vieux briscard de la techno belge, ressort la totale sur son nouveau label

Fabrice Lig © PG

Dans le milieu électronique, les Belges à avoir commis un hit se ramassent à la pelle, de la new beat à Pump up the Jam. Mais peu nombreux sont ceux qui ont pu asseoir une carrière sur plus de vingt ans qui leur vaudra une vraie reconnaissance "durable". C'est pourtant le cas de Fabrice Lig, Carolo qui a fait ses débuts dès 1988, considéré comme "le seul blanc respecté par Underground Resistance" et dont Jean-Michel Jarre himself loue la "capacité à suivre sa propre voie, sans se soucier des modes et des tendances. Ce n'est pas simplement le son de Detroit, c'est avant toute chose une émotion."

Aujourd'hui, du haut de ses 46 ans, Fabrice Ligny a décidé de rassembler sa musique en un seul et même endroit en créant le label Lig Music, qui compilera l'ensemble de ses collaborations avec le monde de l'électronique: remixes, archives et inédits seront de la partie. Soit 25 ans de production sur des labels aussi prestigieux que Versatile, F-Communications, Planet-E ou Playhouse Records.

Premier disque à être passé par un dépoussiérage en bonne et due forme, ce Sensual EP avec l'Américain Titonton Duvanté avait été adopté à sa sortie en 2001 par les clubbers new-yorkais en plein deuil post-11 septembre. Soit un disque qui sonne toujours aujourd'hui comme "un parfait mix du son de Detroit et de la musique noire de Funkadelic ou Miles Davis", enregistré à Charleroi et publié sur un label américain, 7th City. En écoute ci-dessous.

Pour les amateurs de vinyle, ce maxi fondateur aura également droit à une réédition physique sur le label Rawax.

En savoir plus sur:

Nos partenaires