Esperanzah! J3: Fonseca et le jazz de Cuba

06/08/12 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Cette année, le festival namurois est dans le vert. Puis aussi un peu dans le bleu. Roberto Fonseca donne à Esperanzah! des couleurs jazzy.

Esperanzah! J3: Fonseca et le jazz de Cuba

© DR

Les organisateurs d'Esperanzah! qui doivent un peu se battre chaque année pour atteindre l'équilibre financier peuvent être satisfaits. La onzième édition du festival consacré aux musiques engagées, nomades et plurielles est dans le vert. Il le doit à l'augmentation du crédal (de 1 euro à 1,10 euro, ce qui fait la pinte à 2,20 euros plutôt qu'à 2 euros, ce qui est cher mais moins qu'ailleurs). Puis aussi à ses 34000 spectateurs en trois jours. 2000 personnes de plus que l'an dernier. Pas mal, direz-vous, avec un budget revu à la baisse.

Si comme prévu, le Staff Benda Bilili et El Gusto, le Buena Vista Social Club algérien, ont marqué les esprits samedi (échos recueillis auprès des forces en présence), beaucoup de monde est là ce dimanche pour Groundation. Les Belgo-Colombiens de la Chiva Gantiva, signés sur Crammed, n'ont rien de renversant avec leur mélange de pop rock et de musique sud-américaine. Mais c'est la fête. Quant à Imany, la chanteuse des Comores, c'est moins Tracy Chapman qu'Ayo avec ses chansons folk et sa voix soul un peu trop lisses.

Non, le premier bon gig de la journée, c'est celui du Cubain Roberto Fonseca. Roberto est pianiste et a été un moment remplaçant de Ruben Gonzales dans le Buena Vista Social Club. Son concert ressemble un peu un prolongement avec d'autres instruments et un côté franchement jazzy du projet Afrocubism.

On ne revient pas d'Esperanzah! en se disant qu'on a dix CD à acheter. On rentre à la maison des images plein la tête. Celle de petits gosses (et il y en avait des masses ce week-end) avec de grands casques sur les oreilles. Celle de mecs qui ont rentré un gâteau d'anniversaire et le partagent avec leurs voisins de pelouse. Celle de l'abbaye de Floreffe et de la vue splendide derrière la scène côté Jardin. Puis celle de ce type qui a le sens de l'humour et prend comme bonne disposition de mettre moins d'eau dans son pastis... Un bon début.

Nos partenaires