Elvis Costello and The Roots - Wise Up Ghost

23/09/13 à 15:00 - Mise à jour à 10/10/13 à 17:06

Source: Focus Vif

ROCK | Pour Wise Up Ghost, Elvis Costello collabore avec le groupe hip hop The Roots. Une combinaison gagnante pour un disque rongé par une colère sourde.

Elvis Costello and The Roots - Wise Up Ghost

Elvis Costello and The Roots © DR

Elvis Costello and The Roots - Wise Up Ghost

Première difficulté: où classer l'objet? En rock? Funk? Hip hop? Il y a des associations qui sonnent comme les plus naturelles du monde. Celle d'Elvis Costello et du groupe hip hop The Roots a quant à elle au minimum de quoi surprendre...

D'un côté, Costello, 35 ans de métier, avec et sans ses Attractions, lancé sur la vague punk-new wave dès la fin des seventies, un trentaine d'albums empilés depuis... De l'autre, The Roots, groupe/collectif hip hop qui fut le premier à démontrer qu'une formation rap pouvait se passer de sampler et privilégier une approche full "instrumentale", tout en restant crédible. Le point de connexion entre les deux?

Il faut d'abord rappeler que cela fait déjà pas mal de temps que Costello multiplie les pas de côtés, par exemple pour des virées plus jazz ou classiques (avec le Brodsky Quartet ou pour la compagnie de danse Aterballetto...). Quant à The Roots, l'ouverture d'esprit est une de leurs marques de fabrique, rappelant au passage que, par essence, le rap a toujours été un ogre boulimique qui bouffe à tous les rateliers, genres, styles... Aux Etats-Unis, le groupe officie d'ailleurs depuis plusieurs années dans le Late Night, show de Jimmy Fallon, en tant que backing band de luxe pour les invités musicaux de l'émission. Ce serait d'ailleurs lors d'un passage de Costello chez Fallon que le rapprochement entre les deux parties se serait fait. Wise Up Ghost est le résultat de cette collaboration inédite.

Pour autant, la première surprise du disque est peut-être... qu'il n'en offre pas. A l'inverse de certains essais (au hasard, le naufrage Lulu, où Lou Reed flirtait avec Metallica), Wise Up Ghost sonne en effet comme une évidence. Dès Walk Us Uptown, tout semble couler de source, les effluves reggae renvoyant même à certaines productions du Costello des débuts. Chacun est pourtant bien à sa place: la voix reconnaissable entre mille de Costello d'une part, le groove de The Roots de l'autre, porté par le jeu de batterie typique de Questlove (Come the Meantimes, Grenade... ). Avec ce dernier, leader officieux des Roots, Costello a d'ailleurs trouvé du répondant, les deux partageant une même tendance à l'encyclopédisme musical. On imagine les longues discussions en studio, les anecdotes échangées par dizaines...

A cet égard, Wise Up Ghost se nourrit régulièrement du parcours même d'Elvis Costello, multipliant les clins d'oeil et les citations. Cinco Minutos Con Vos (avec La Marisoul du groupe latino La Santa Cecilia) fait par exemple écho à Shipbuilding, dénonçant à l'époque la guerre des Malouines. Stick Out Your Tongue est une relecture de Pills and Soap (sur l'album Punch the Clock, 1983). Cela en dit long également sur l'humeur du moment. Viceroy's Row, par exemple, a des allures de funk politisé. Sous des dehors plutôt ronds, Wise Up Ghost se nourrit ainsi d'une tension sourde, régulièrement atterré par le monde et sa marche folle. Même If I Could Believe, la ballade de fin, se termine dans le vinaigre et une certaine forme de désespoir, ponctuée de cordes dramatiques. Costello, cet éternel jeune homme en colère...

  • ELVIS COSTELLO AND THE ROOTS, WISE UP GHOST, DISTRIBUÉ PAR BLUE NOTE/DECCA.

En savoir plus sur:

Nos partenaires