Du thé et des bigoudis au Festival de Dour

18/06/14 à 15:46 - Mise à jour à 19/06/14 à 12:35

Source: Focus Vif

Nördik Impakt, Dour Tea Time, Madame Savooi: ce sont là les dernières confirmations du Festival de Dour, 26e édition. Vous séchez? Normal. Madame Savooi est un salon de coiffure, Dour Tea Time un salon de thé. Et pourtant, ils investiront dès le 16 juillet les hauteurs de la Machine à feu. Explications.

Du thé et des bigoudis au Festival de Dour

Salon de Madame Savooi © DR

Il y a quelques mois, le célèbre festival lançait un appel à candidature pour l'occupation d' un nouvel espace créatif, sur la plaine de la Machine à feu. Avec la création du "Terril", Dour, l'un des plus grand festivals européens de musiques alternatives, entendait une fois de plus quitter les sentiers battus en rendant les festivaliers acteurs de l'événement.

C'est aujourd'hui chose faite: sur la centaine de projets proposés, le Festival a retenu les huit propositions les plus originales, mais aussi les plus loufoques. Les festivaliers auront donc l'occasion, tout au long du festival, d'assister, sur les hauteurs de la Machine à feu, à une battle de "Can art", tout en se faisant arranger les cheveux du haut d'une terrasse, une tasse de thé à la main, dans les vêtements d'une époque révolue.

Et en musique, s'il vous plait, puisque c'est au collectif liégeois Albalianza que revient l'honneur d' inaugurer de son soundsystem particulier le nouvel espace dès le mercredi soir, avec danse, live painting, body painting et projections vidéo à la clef.

Place ensuite à la Battle Of Dour, qui proposera jeudi des battles de DJ's, la réalisation d'une fresque et des démonstrations de breakdance et danse hip hop. Mais aussi à Glow, de Kollisions&Cleo, dont l'expérience multi-sensorielle rassemble arts visuels et arts du spectacle, musique et food design, ainsi que des lives allant du rock éclectique à la musique expérimentale.

Le lendemain, le Terril se mettra à l'heure du thé avec le Dour Tea Time, organisé par le collectif lillois Les Tantines. Ses visiteurs revêtiront des vêtements 60's-70's autour d'une bonne tasse de thé. Possibilité aussi de grimper sur "La Terrasse", qui s'inspire des quartiers de l'East London. Mais surtout, passage obligé au salon de Madame Savooi pour une coupe de cheveux rétro des plus décoiffantes. Le tout au rythme des beats de Nördik Impakt, venu investir pour l'occasion la scène du Terril à coups de sons et de lumières.

Enfin, la Superette jouera avec nos sens et les éléments, sous forme d'installations artistiques et sensorielles qui forgeront samedi soir "l'énergie du 5e élément".

En n'oubliant pas que sur la plaine, les sept scènes traditionnelles accueillent pour leur part pas moins de 220 groupes d'une trentaine de nationalités différentes.

Plus d'infos : www.dourfestival.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires