Du lassant phénomène des intermédiaires

02/04/15 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Se sentant las de l'attitude de certains partenaires potentiels, DJ Kwak a bien besoin de se requinquer le moral. Ce sera chose faite dès ce week-end. In My Hard Drive, S4E19.

Du lassant phénomène des intermédiaires

© DR

"I'm an American", à l'image de Dennis Hopper dans Apocalypse Now, aurait pu me dire, dans un fatras d'intermédiaires, ce bonhomme qui me contacte pour organiser, le mois dernier, l'after-show de The Vanguard. The Vanguard, c'est Chris Daddy Dave, Pino Palladino, c'est le groupe derrière D'Angelo. C'est tentant. Seulement, les exigences présentées par l'intermédiaire X sont démesurées. Cachet astronomique, pourcentage sur le bar, nombre gargantuesque de bouteilles mis à disposition, parce que tu comprends: "nous te faisons la faveur de venir animer ton club de merde, et il y vingt trois intermédiaires qui veulent palper". C'est amusant, ce phénomène des intermédiaires parce que l'on voit surgir des types dont on n'a jamais entendu parler. Jusqu'au soir-même de la soirée, tu reçois maints coups de fil pour te dire combien tu es l'heureux élu. Ta soirée sera rehaussée de la présence de Mr X et Mme Y. Pendant ce temps-là, une after-party officielle est organisée dans un célèbre club de Bruxelles, avec Questlove en DJ set... Questlove passe le weekend en Belgique en dernière minute et le booker officiel n'est pas au courant? Improbable. L'intermédiaire, cette engeance, surtout l'opportuniste même pas déguisé! Sans intermédiaire, cette fois, ce DJ américain, responsable d'un label que j'aime beaucoup, avec lequel on discute depuis plusieurs mois d'organiser une date conjointe, et qui, quand cette date est finalement agencée, me laisse en plan, sans confirmation. Et je tombe le jour-même sur un événement Facebook organisé la veille de la date dite. "Je dois être mieux payé le vendredi." Fair enough, mais la politesse élémentaire se dilue au nom du struggle for life. J'en suis las et ce fait m'ôte toute envie de travailler avec ces gens à l'avenir.

Du lassant phénomène des intermédiaires

Heureusement, le week-end qui vient va me requinquer le moral. Avec Dr Kwest, Lexis, de l'excellent blog Music Is My Sanctuary, on va retourner le Bonnefooi en ce jeudredi 2 avril, ce soir donc, jour presque Saint. Samedi, c'est Strictly Niceness. Set au long cours avec mon frangin DJ Suspect, je me réjouis d'avance.

M'ont bien plu, cette semaine:

Flako - Shipiboy Icaro

En vous souhaitant une excellente semaine. Quoi que vous fassiez, faites-le bien.

EN ROTATION LOURDE CETTE SEMAINE

ALBUMS

+/ Kendrick Lamar: To Pimp a Butterfly (Top Dawg) / hip hop

SINGLES, 45'S & EP'S

+/ Roots Manuva: Facety 2:11 (Ninja Tune) / hip hop-UK hip hop

+/ Billy Palmier: Stars in the shadows EP (Citywurl) / funk-boogie-disco

+/ Sagat: Melting the earth onto the body without organs (Vlek) / techno-electronica

À VOIR, DANSER, CETTE SEMAINE

02/04/15: TORO Y MOI @ VK

02/04/15: STRICTLY NICENESS WELCOMES LEXIS (CAN) @ BONNEFOOI

04/04/15: STRICTLY NICENESS RESIDENT NIGHT @ LA BODEGA

09/04/15: SHEILA E @ HET DEPOT

09/04/15: SINKANE @ ANCIENNE BELGIQUE

En savoir plus sur:

Nos partenaires