Dour, une bonne franquette géante?

12/07/10 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

A côté d'une tête d'affiche plutôt affriolante, une multitude de groupes de seconde, troisième, voire quatrième zone se partageront les scènes du prochain festival de Dour.

Dour, une bonne franquette géante?

Dour fait son marché large (200 groupes et DJ's) et à tous les rayons, l'étiquette rock devant être prise à son sens générique. Hormis l'une ou l'autre crise de croissance, comme les problèmes de chiottes et d'odeur pestilentielle en 2007, le festival est parvenu à s'imposer comme une sorte de bonne franquette géante, qui est à Aldi ce que Werchter serait à Delhaize. Pas de prétention et des prix corrects, quitte à ne pas forcer dans la finesse des produits.

Une analyse qui se vérifie à l'occasion de cette vingt-deuxième édition. Il y a donc toujours l'une ou l'autre grosse machine emblématique: Faith No More, De La Soul, Ghinzu. Mais surtout, une nuée de groupes de seconde, troisième, voire quatrième division, The Subways, Fun Lovin' Criminals, Melissa Auf Der Maur, sans oublier les décalés tombés du ciel (Tinariwen). Rajoutez-y des prog plus spécialisées en électro (Etienne de Crecy) et en reggae (Lee Perry & Max Romeo & Congos), et le compte devrait être bon pour une nouvelle teuf de camping arrosé pendant quatre jours.

La compétition Air Guitar Belgium entrant parfaitement dans cette ligne de plaisirs fins. Et puis, si vous êtes "trop vieux pour faire du camping", le festival loue des Festihuts, une (très) petite cabane en bois avec quatre lits, au prix de 260 euros les quatre nuits...

Festival de Dour, du 15 au 18 juillet à Dour.

Avec Faith No More, De La Soul, Ghinzu, Melissa Auf Der Maur, Lee Perry, Etienne de Crecy, Fun Lovin' Criminals...

Prix: 45 euros la journée, 93 euros le pass quatre jours.

Infos: www.dourfestival.be

Ph.C.

En savoir plus sur:

Nos partenaires