Dour: le meilleur du samedi en bref

15/07/18 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Du jazz à Dour, un rendez-vous presque manqué, un énième hommage à XXXTentacion ou encore la décharge Ho99o9: nos coups de coeur de l'avant dernier jour du festival.

Dour: le meilleur du samedi en bref

Ho99o9 © Olivier Donnet

R+ R=Now

Et dans sa grande bonté, Dour se mit également à glisser du jazz. Enfin, jazz, on s'entend: sans doute les puristes auraient tiqué devant les nouvelles excursions de Robert Glasper, grand partisan des croisements entre le jazz et les genres voisins. Et s'il est vrai que la potion est parfois un peu trop diluée, elle fut ici au contraire parfaitement calibrée. Pour le meilleur, la batterie de Justin Tyson se fait ainsi tour à tour soul, be bop, drum'n'bass, reggae, etc. Également sur scène Terrace Martin (clavier, voix, saxo), le bassiste Derrick Hodge, le trompettiste Christian Scott (au centre des débats), ainsi que Taylor McFerrin, qui se lancera même dans un passage beatboxing, tandis que Glasper fait mine de rapper pour la blague. Cool vibes. (LH)

Mount Kimbie

On a failli les louper: arrivés en retard, les Anglais ont échangé leur créneau avec les Français de Bagarre. Au labo, ce qui a démarré comme un duo électronique post-dubstep (l'intouchable Carbonated) a définitivement achevé sa mue en une fantastiques embarcation électro-kraut sentimentale. A Dour, Mount Kimbie a transformé son spleen urbain en de de splendides épopées sonores, à la fois sombres (le groupe joue la plupart du temps dans la pénombre) et tendues. Puissant. (LH)

Denzel Curry

A la veille de sortir son nouvel album, le rappeur Denzel Curry avait un seul objectif: mettre le boxon dans la Boombox de Dour. Mission accomplie sans trop de difficultés, faut bien l'avouer, tant l'Américain rappe pied au plancher. Après une vingtaine de minutes, Curry ralentit malgré tout un peu, le temps de rendre hommage à feu XXXTentacion (Look At Me, entendu pour, au moins, la dixième fois depuis le début du festival), raccord avec le titre de son récent single Clout Cobain. Passé la parenthèse, on avoue cependant avoir eu du mal à retrouver le fil. (LH)

MHD

Euh, il ne s'est pas trompé d'une semaine, MHD? Non, non, le rappeur français n'était pas programmé aux Ardentes, mais bien à Dour, sur la grande scène encore bien. Avec un DJ évidemment, mais aussi un trio batterie, guitare et clavier. Du coup, son afro-trap des campings se fait encore un peu plus accueillant et festif. Vous cherchiez des summer vibes? Sans prétention, MHD en avait plein pour vous... (LH)

Ho99o9

Contrairement à leur passage à Dour en 2016, Eaddy et theOGM ne grimpaient aux poteaux du chapiteau de la Caverne, ce samedi. Pas de salto arrière non plus, comme au Guess Who?. Le duo d'hurleurs rap, punk et hardcore d'Ho99o9 (dites Horror) a un peu calmé son jeu scénique. Mais sa force de frappe restait intacte. Dégageant une énergie cathartique, le binôme possédé la transmettait au public, qui en redemandait. D'une reprise improbable du Comme d'habitude de Claude François à un circle pit tellurique, s'il fallait retenir qu'un concert cagneux à Dour cette année, ce serait celui-là. (MHT)

Nos partenaires