Dour J4: Mockasin, pasteur hippie à Dour

22/07/14 à 09:16 - Mise à jour à 09:17

Source: Focus Vif

Caramel en poche, Connan Mockasin ne plongeait pas dans Forever Dolphin Love à Dour ce dimanche. Mais il célébrait un anniversaire et un mariage avec son bassiste, King Khan et ses filles.

Dour J4: Mockasin, pasteur hippie à Dour

King Khan et Connan Mockasin © Olivier Donnet

On croisait, une fois de plus, une poignée de poussettes et des kids amusés sur le site de Dour cette année. Dimanche, jour du seigneur, les familles n'évoluaient toutefois pas que dans les rangs des festivaliers. Sur scène, après avoir joué des percussions pour King Khan, Connan Mockasin célébrait ainsi le mariage de son bassiste et l'anniversaire d'une des deux filles du roi soul et trash qui le précédait, d'une heure à peine. Avant ce moment tout public, Connan déballait toutefois lentement, très lentement, son Caramel, dernier album hyper sensuel sorti en novembre dernier dans les bacs.

Le chanteur suce la reverb de sa guitare, reconnaissable entre mille. Le genre à coller aux dents. Flanqué d'un pantalon de pyjama, l'hippie épouvantail arbore un chapeau de paille épouvantable. Mais ce dernier coiffe parfaitement le trip sonore psyché qu'il cultive sous les mats de La Petite Maison dans La Prairie. On regrette qu'aucun extrait de Forever Dolphin Love n'éclose dans son champ finalement très soul. Mais la pop sous acide de ce néo zélandais fou calme les esprits en cette fin de festival. Ou presque.

Car avec Connan, le spectacle est aussi dans la salle. Un jeune homme longiligne déguisé en Jésus embrasse ainsi sa Marie sur les planches. Longtemps. Une paire de slash pleure, esseulée, l'absence de son propriétaire qui les a abandonnées pour rejoindre une chenille formée par des spectateurs. Ces derniers imitent, en fait, Connan et King qui a rejoint furtivement la scène avec sa guitare vers la fin. Le tout pour se déplacer de profil et en biais. Un remake de Madness sur la pochette de One Step Beyond où entre les deux protagonistes du jour, le bassiste de Mockasin se retrouve coincé. Raison de ce tour de manège un peu forcé? Des bons voeux de mariage adressés à ce dernier, rejoint sur scène par son épouse.

Jour de fête. D'anniversaire aussi. S'il était seul avec sa troupe au début, Connan a aussi été rejoint aux percussions par les deux filles de King Khan. L'ainée aura droit à un bon anniversaire, forcément tout sourire. Avec en final, le titre éponyme de Forever Dolphin Love. Et ce talent incroyable, à déplacer un même refrain à diverses rythmiques, de la plus lente à la plus rapide. Danser maintenant. A voir la valse des échanges scéniques (pas tous compréhensibles) perpétrés par Connan et King, on se dit que ces deux là pourraient, un jour accoucher d'un rejeton commun. Musical, bien entendu...

> Les photos des concerts de King Khan et Connan Mockasin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires