Dour J3: À la flamande avec Kenji Minogue

15/07/16 à 23:03 - Mise à jour à 23:06

Effrayantes et surréalistes, les voix graves et avant-gardistes de Kenji Minogue célébraient un certain surréalisme à la belge à Dour ce vendredi. Voyage au bout d'une techno pour auto scooters.

Dour J3: À la flamande avec Kenji Minogue

Kenji Minogue © Michi-Hiro Tamai

"On arrête la musique c'est fini." Au sortir de leur concert, les deux énergumènes flamandes de Kenji Minogue n'arrivaient pas à sortir de leur pièce de théâtre. Impossible d'interviewer ces reines du kitsch flamand. Leur électro pop trash est chanté en néerlandais décadent. Un poisson mort agrippé dans le décolleté, Conny Komen et son infatigable compagne Fanny Willen expliquent leur intention face caméra. Ces Véronique et Davina sous LSD viennent d'ouvrir la soirée de la troisième date de Dour. Leur concert a littéralement décoiffé la Dance Hall. L'approche, techno à souhait, se coiffe de vrais musiciens.

Mista Pig, un batteur masqué d'une tête de cochon s'agite dans un costume satiné et rose bonbon. Le bassiste est presque normal. Le guitariste a eu moins de chance et se retrouve moulé dans une combinaison intégrale en Spandex blanc. Prenant des poses d'aérobic et de bête féroce, le duo aligne les titres funk et dansant. Temps mort à la moitié du concert. Une musique d'ascenseur couvre une pause où le guitariste offre des shots de rhum au binôme allumé. Après les Bozar, le Pukkelpop, les Gentse Feesten et l'AB, le duo se profilait comme un parfait enchainement pour les fans fatigués de Salut c'est cool, potes qui partageaient leur scène aux dernières Nuit Botanique.

Le binôme qui aime se draper de tenues fluo DIY redémarre de plus belle en mode hip hop. Leur flow tacle la foule sur Danny. Un souffle de fête foraine et de techno chantée balaie le concert traversé d'happenings. Zigzaguant entre le duo au regard menaçant, un skater jouant le rôle d'un fan lourdingue. Il s'arrête et lance en l'air sa planche. Le stage diving de Conny ravit la foule de plus belle. Il y a deux ans, la performeuse créait la polémique en embrassant le bourgmestre N-VA d'Alost sur la bouche. Aujourd'hui, elle mène son public à la baguette. Une bonne blague pour conclure: "On va terminer par un morceau calme". Min Oeders, hurle comme un voyage entre indus, électro et metal. Trent Reznor adouberait. Vu le succès, pas sur que ces deux là raccrochent bientôt le micro.

Kenji Minogue

Kenji Minogue © Michi-Hiro Tamai

En savoir plus sur:

Nos partenaires