Dour J1: Le couronnement de Veence Hanao

19/07/13 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

De la poésie nocturne, crue et urbaine signée Veence Hanao au karaoké version Wu-Tang en passant par les covers jazzy de BadBadNotGood, Dour était teinté de hip hop jeudi. YO?

Dour J1: Le couronnement de Veence Hanao

Veence Hanao © Olivier Donnet

Ce n'est pas le meilleur concert auquel on ait pu assister de Veence Hanao. Le son un peu trop brouillon. Les mots qui ont tendance à se perdre dans les beats. En attendant, jeudi, le poète de la nuit et du pavé bruxellois a marqué pas mal de points dans les vertes pâtures douroises. Accompagné de son comparse Rémi Zombek aux machines, Veence a imposé son hip hop pour l'occasion moins intimiste à quelques milliers de festivaliers emballés. Kick Snare Bien, Mickey Mouse, Violence, Stéroïde Man, Qui envoie les mouches, Les Brebis, Force et Honneur, Chasse et Pêche... On ne s'emmerde pas aux concerts d'Hanao. Et le trentenaire qui a nettoyé ses morceaux de leurs passages les plus feutrés passe au-dessus de circonstances inhabituelles pour faire grimper sa cote de popularité.

Au propre comme au figuré, Veence Hanao fait un bras d'honneur au gros hip hop. Et c'est un peu le cas aussi de BadBadNotGood. Trio canadien instrumental originaire de Toronto, BadBadNotGood a collaboré avec Odd Future et Frank Ocean. Passe son temps à réinventer Kanye West, J-Dilla, Gang Starr mais aussi James Blake, Flying Lotus, My Bloody Valentine et Feist... Armé d'un clavier, d'une basse et d'une batterie, BBNG dont le troisième album est attendu cette année rafraîchit le jazz. Gilles Peterson entend chez lui l'âme des débuts de The Roots. Et Tyler The Creator parle de The coolest thing ever. Swag.

Si, dans un registre plus traditionnel, le cuisto du rap ricain Action Bronson a plutôt bien tenu au corps, le Wu-Tang Clan donnait lui des envies de cracher dans la soupe. "C'est en même temps le plus grand groupe de rap du monde et le plus amateur," avait un jour déclaré Eva Ries, responsable du marketing de leur premier album. C'était il y a vingt ans. Et le concert de jeudi confirme surtout le genre branleur.

Nos partenaires