Dirty Projectors: "C'est un album de rupture, mais aussi de réconciliation"

02/03/17 à 12:00 - Mise à jour à 12:11
Du LeVif Focus du 24/02/17

Groggy après l'explosion de son couple, le leader de Dirty Projectors, Dave Longstreth, sort un magnifique album de rupture. Terriblement intime, mans sans amertume. "C'est un disque qui continue de croire en l'amour..." Rencontre.

Cet après-midi-là, le long des quais d'Amsterdam, le froid est aussi piquant que la lumière est tranchante. Un vrai soleil d'hiver. Dave Longstreth est arrivé en ville un peu plus tôt. Avec une heure de retard sur l'horaire et un début de grippe. Il est assis dans le lumineux salon-bibliothèque de l'hôtel. Devant lui, un plateau-repas avalé au débotté, histoire de rattraper le -conséquent- planning d'interviews de la journée. Installé en plein soleil, il s'excuse: "Ça ne vous embête pas si je décale un peu le fauteuil?"
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires