Deux Nirvana sur les traces de David Bowie à Los Angeles (vidéo)

18/02/16 à 11:49 - Mise à jour à 19/02/16 à 15:26

Si la reprise The Man Who Sold the World sur l'Unplugged de Nirvana a participé à sublimer ce concert devenu mythique, Bowie a toujours compté pour Kurt Cobain et alii. La preuve dans ce mini-documentaire où Pat Smear en avoue une belle.

Deux Nirvana sur les traces de David Bowie à Los Angeles (vidéo)

La Ford Bronco décorée aux couleurs d'Aladdin Sane pour l'occasion. © capture d'écran Playboy

Dans cette vidéo 100% sans nichons, Playboy emmène Dave Grohl et Pat Smear, à bord d'une Ford Bronco décorée aux couleurs d'Aladdin Sane, sur les traces de David Bowie à Los Angeles, où le Thin White Duke passé une partie de sa vie. Et si l'on peut y voir la maison, le studio, le bar ou la boîte (Rodney Bingenheimer's English Disco) que Bowie fréquentait, ce sont sans doute les confessions de Pat Smear qui valent le plus la peine dans ce mini-documentaire d'une dizaine de minutes.

Le guitariste des Germs, de Nirvana et des Foo Fighters y avoue effectivement son passé de fan espionnant les allées et venues de David Jones dans les années 70: "On a aperçu Bowie au volant d'une VW Coccinelle. On a fini par comprendre qu'il était en train d'enregistrer, on l'a suivi jusqu'aux Cherokee Studios où il enregistrait Station to Station. On l'a vu sortir de la voiture, jeter un mégot de cigarette avant de rentrer. (...) On a couru pour aller le chercher et Darby (Crash, chanteur des Germs, ndlr) en a fait un pendentif qu'il a accroché en pendentif autour de son cou."

La rencontre indirecte des deux adolescents avec David Bowie les poussera d'ailleurs à se mettre sérieusement à la musique: "Un jour, Darby a déposé une feuille avec des paroles à lui sur le pare-brise de la voiture de Bowie, continue Pat Smear. Et Bowie lui a répondu, complimentant son écriture, le pressant à se mettre au boulot... C'était avant qu'on ne forme les Germs."

En outre, l'évocation d'un certain échange d'emails, dans lequel David Bowie décline gentiment une offre de collaboration de Dave Grohl ("OK, c'est réglé donc. Maintenant dégage!") fait aussi revenir des souvenirs délicats au chanteur des Foo Fighters...

En savoir plus sur:

Nos partenaires