Des punks arrêtés et placés en "rééducation" en Indonésie

14/12/11 à 17:34 - Mise à jour à 17:34

Une soixantaine de punks participant à un concert de rock en Indonésie ont été arrêtés, rasés et placés en "rééducation" par la police en charge de l'application de la charia.

Des punks arrêtés et placés en "rééducation" en Indonésie

© EPA

Plus de soixante punks participant à un concert de rock ont été arrêtés et placés en "rééducation" mardi 13 décembre par la police en charge de l'application de la charia, dans la province indonésienne d'Aceh, où la loi islamique est en vigueur depuis 2001.

"Nous craignons que leurs actions viennent perturber l'application de la charia", a expliqué à l'AFP Illiza Sa'aduddin Djamal, maire adjoint de Banda Aceh.

Les punks ont été transférés dans un centre de rééducation à Seulawah, où ils ont commencé un stage de dix jours, sous contrôle policier. Ils ont été tondus - adieu crêtes et cheveux péroxydés - et ont été baignés dans un lac naturel. Revêtus d'habits neufs conformes à la charia à la place de leur t-shirt habituel vantant "l'anarchie" ou un groupe de rock, l'ensemble des détenus a dû également participer à une séance de prières.

"Le but est de les arracher à leur comportement déviant. On doit les réhabiliter afin qu'ils aient un comportement convenable. Un traitement sévère est nécessaire", a expliqué à l'AFP Iskandar Hasan, responsable provincial de la police.

Ces arrestations suscitent la protestation des organisations pour les droits de l'Homme. Un militant local, Evi Narti Zain, a condamné l'arrestation: "Etre punk est un mode de vie et les punks vivent de par le monde sans porter préjudice à qui que ce soit."

LExpress.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires