Des nouvelles de Ty Segall (ça faisait longtemps)

28/11/17 à 16:13 - Mise à jour à 29/11/17 à 09:46

Après un EP, Fried Shallots, sorti cet été, le sale gamin prolifique dégaine un single par mois depuis la rentrée. On se les écoute.

Des nouvelles de Ty Segall (ça faisait longtemps)

Ty Segall, ici au Desert Daze Festival de Joshua Tree en octobre dernier. © ISOPIX/Adela Loconte

"Ty Segall ne peut s'arrêter de balancer des chansons - et si ton problème, c'est que ça en fait trop à écouter, estime-toi chanceux avec ton mignon petit problème!" Un morceau avec Mikal Cronin au sax (The Main Pretender), un titre bruitiste avec sa nana Denee au chant (Meaning), une ballade tout ce qu'il y a de plus pop (My Lady's On Fire) et un morceau de facture plus classique (Alta): depuis septembre, Ty Segall multiplie les singles one-shot qu'il publie régulièrement sur sa page Bandcamp.

Si aujourd'hui, King Gizzard and the Lizard Wizard domine sans hésiter le petit jeu du "qui-sera-le-musicien-le-plus-productif" avec ses 4 (bientôt 5?) albums sortis sur l'année, ce bon Ty prouve qu'il ne compte pas baisser de régime non plus. On ne connaît pas encore la destination de ces morceaux aux pochettes monochromes (une troisième compilation de singles?), mais on en profite aveuglément en espérant toutefois que le rockeur hyperactif prenne son temps pour son prochain "vrai" album, histoire de réitérer l'exploit de Manipulator, incontestablement le meilleur de sa discographie kilométrique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires