Deep in the Woods, festival à vitesse humaine

01/09/11 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Un centre de vacances, 700 spectateurs, 3 jours, 7 concerts... La 1ère édition de Deep in the Woods s'annonce comme une aire de repos dans le bruyant enfer festivalier.

Deep in the Woods, du 2 au 4 septembre, à Massembre.

Infos: www.deepinthewoods.be

Deep in the Woods, festival à vitesse humaine

© Astrid Yskout

Fatigué des courses effrénées, des festivals gargantuesques, des concerts sur écrans géants? Marre des campings crados, humides et surpeuplés, des bouchons enfoncés dans les oreilles jusqu'aux tympans et des frites surgelées? Le festival Deep in the woods, titre d'une chanson de Birthday Party (et donc clin d'oeil à Nick Cave), sort du bois et entend renouer avec les racines de l'expérience musicale. "C'est un festival à vitesse humaine. Un festival pendant lequel on ne devra pas regarder sa montre toutes les heures et estimer le temps qu'on mettra pour parcourir la distance entre la Main Stage et le Dance Hall", résume avec une pointe d'humour Simon Laval, embarqué à titre personnel dans cette aventure avec des responsables de l'AB, de l'Eden, de Gentle Management... "Même si on grandit, si on augmente plus tard le nombre de scènes, on s'arrangera toujours pour que les spectateurs puissent passer de l'une à l'autre à leur aise." Une petite dizaine d'artistes dont le Bony King of Nowhere, en solitaire, Marques Toliver, l'un des premiers projets non signés à s'être fait inviter chez Jools Holland, et la folkeuse Clare Louise se produiront du 2 au 4 septembre dans les Ardennes. "Il s'agit cette année d'un test, d'une édition zéro. Nous avons monté la programmation avec des bouts de ficelle. Sans sponsor. En même temps, ça permet de ne pas dénaturer le site avec des banderoles publicitaires..." Inspiré du festival Into the Great Wide Open organisé sur une île de Frise, aux Pays-Bas, le genre d'endroit où on peut applaudir cette année des Kings of Convenience, des Tune-Yards et des Kurt Vile, le Deep in the Woods attache une importance toute particulière à son cadre bucolique. Le domaine de Massembre à Heer-sur-Meuse. 140 hectares de bois et de calme. On y dort où? Dans des chambres dortoirs (47 euros ticket de festival compris) ou dans des bungalows (240 euros le week-end pour 4 personnes + 25 euros d'entrée par tête de pipe).

Mise au vert

Là où les trois-quarts des événements musicaux de l'été sont destinés aux 15-25, le Deep in the woods invite plutôt parents et enfants à passer un petit week-end en famille. Des promenades avec des guides nature permettront de découvrir le biotope de la région. Les gosses pourront participer à des ateliers de lutherie sauvage. Des films seront même projetés dans les bois. Habitué des week-ends solitaires durant lesquels il répète et crée sans discontinuer, My Little Cheap Dictaphone permettra par ailleurs d'entrer dans son intimité, de découvrir de l'intérieur son mode de fonctionnement. "On peut parler d'une ambiance hippie. Mais dans le bon sens du terme. Plus qu'un festival, le Deep in the woods est une espèce de mise au vert."

Julien Broquet

CONCOURS-EXPRESS!

Partenaire du festival, Focus vous offre un pass pour 2 personnes ainsi que le logement en chambre confort pour le week-end. Le 20è à nous envoyer un email à kevin.dochain@roularta.be recevra ce pass trois étoiles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires